Hausse alémanique des infections: Berset appelle les cantons à agir

A trois semaines de Noël, la situation de la Suisse face au coronavirus est à nouveau 'très ...
Hausse alémanique des infections: Berset appelle les cantons à agir

Hausse alémanique des infections: Berset appelle les cantons à agir

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

A trois semaines de Noël, la situation de la Suisse face au coronavirus est à nouveau 'très inquiétante', selon Alain Berset. En baisse en novembre, les infections stagnent désormais, voire augmentent Outre-Sarine. Le ministre en appelle aux cantons concernés.

Après une 'bonne évolution' durant plusieurs semaines, où le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diminuait de moitié toutes les deux semaines, cette baisse est en train de s'arrêter à un niveau élevé de 4000 à 5000 cas par jour, constate le conseiller fédéral. La Suisse n'atteindra donc pas l'objectif qu'elle s'était fixée de réduire les infections quotidiennes à 1000 pour Noël, a-t-il déploré face aux médias réunis jeudi à Muttenz (BL).

En déplacement à Bâle-Campagne pour y visiter un hôpital et un centre de tests avec les autorités, le ministre de la santé a rappelé que la baisse enregistrée en novembre était principalement due aux cantons romands. Véritables 'hotspots' de la 2e vague de coronavirus, ils ont fermé restaurants et bars jusqu'à la mi-décembre. Genève a même fermé les magasins non alimentaires.

Agir vite pour garantir la 'voie suisse'

En Suisse alémanique, la baisse a été plus lente et les nouvelles infections augmentent même à nouveau dans plusieurs cantons. 'C'est d'autant plus dangereux que l'on part d'un niveau élevé', met en garde Alain Berset. Restaurants et bars ne sont toutefois fermés qu'à Bâle-Ville depuis la semaine dernière.

'Il faut agir rapidement lorsque le nombre d'infections augmente pour empêcher une hausse massive', a lancé le ministre de la santé à l'adresse des cantons concernés, appelés à 'jouer leur rôle'. La 'voie suisse' des restrictions sans confinement est à ce prix. Dans le cas contraire, la société, le système de santé et l'économie en pâtiront. 'Nous ne pouvons pas nous le permettre.'

La situation actuelle est d'autant plus préoccupante en prévision du shopping et des Fêtes de Noël qui constituent 'un gros défi'. Rien qu'un évènement festif pourrait actuellement mener à une explosion des cas d'infections, a souligné le socialiste qui a toutefois exclu que le Conseil fédéral reprenne la main à ce stade.

Domaines skiables

Concernant l'ouverture ou non des domaines skiables pendant les Fêtes, Alain Berset a rappelé que les cas d'infections étaient déjà en train d'augmenter dans les cantons touristiques (alémaniques). 'Où en serons-nous à Noël si ça continue ainsi?!', s'est-il exclamé. Et d'évoquer le risque de dégâts d'image pour la Suisse, si des touristes européens viennent s'infecter dans les stations helvétiques.

Le Fribourgeois a toutefois tenu à saluer la qualité des concepts de protection réalisés par les domaines skiables. 'Il faut maintenant qu'ils soient appliqués scrupuleusement', a-t-il martelé.

Les discussions avec les cantons touristiques et les domaines skiables continuent. Jeudi, l'association des domaines skiables de Suisse centrale s'est dite prête à lancer la saison et à mettre en oeuvre des mesures supplémentaires. Une décision du Conseil fédéral sur des mesures de protection durant les Fêtes est attendue vendredi au plus tôt.

/ATS