Hausse de la population étrangère vivant en Suisse de 1,7% en un an

En 2018, un peu plus de 140'000 personnes ont immigré en Suisse, soit 1,7% de plus qu'en 2017 ...
Hausse de la population étrangère vivant en Suisse de 1,7% en un an

Hausse de la population étrangère vivant en Suisse de 1,7% en un an

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

En 2018, un peu plus de 140'000 personnes ont immigré en Suisse, soit 1,7% de plus qu'en 2017. En tout, quelque 2,08 millions d'étrangers résidaient sur sol helvétique à la fin de l'année passée. Les Italiens étaient à nouveau les plus nombreux.

Dans le détail, le solde migratoire des ressortissants de l'UE/AELE s'est stabilisé par rapport à l'année précédente (+0,3%) tandis que celui des ressortissants d'Etats tiers a augmenté de 6,5%, indique vendredi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Le nombre de ressortissants italiens a connu la plus forte progression (+ 1196 personnes), suivi par les Allemands (+ 1180). Pour la seconde année consécutive, le Portugal a, lui, enregistré un solde migratoire négatif (-1480 personnes).

A la fin 2018, 2'081'169 étrangers vivaient en Suisse. Comme en 2017, les Italiens restent la communauté étrangère la plus importante du pays. Ils étaient 322'127 à fin décembre. Suivent les Allemands (307'866) et les Portugais (265'518).

Emigration en hausse

Les émigrants, soit les personnes quittant la Suisse, ont augmenté de 2,1%, à 80'749 personnes. Le solde migratoire - la différence entre le nombre de personnes qui ont immigré en Suisse et celle qui ont quitté le pays - s'est élevé à 54'763 personnes, soit 2,9% de plus que l'année précédente.

Près de la moitié (48%) des immigrés sont venus en Suisse pour y exercer une activité lucrative. Environ un tiers (30%) a posé ses valises en Helvétie en raison d'un regroupement familial. Parmi ces personnes, une sur cinq est venue rejoindre un ressortissant suisse.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus