Hôpital d'Yverdon: forte hausse aux drive et walk-in de dépistage du Covid-19

Depuis l'annonce de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 et avec les départs en vacances ...
Hôpital d'Yverdon: forte hausse aux drive et walk-in de dépistage du Covid-19

Hôpital d'Yverdon: forte hausse aux drive et walk-in de dépistage du Covid-19

Photo: Keystone/LAURENT GILLIERON

Depuis l'annonce de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 et avec les départs en vacances, la hausse des passages au drive-in et walk-in de l'Hôpital d'Yverdon (VD) est significative. Le retour des vacances pourrait faire encore grimper la tendance.

'Le nombre est passé de 80 à 150 en moyenne par jour, avec des pics au-delà de 200. Un jour on a eu 242 tests effectués en une seule journée alors que notre capacité maximale se monte à 250', explique à Keystone-ATS Julien Ombelli, directeur médical de l'hôpital d'Yverdon (eHnv). 'Entre deux et cinq patients en moyenne sont testé positifs', précise-t-il. Depuis le 25 juin 2020, le coût de tous les tests de dépistage est gratuit, pris en charge par la Confédération.

'Il y a aussi eu un gros boom avant les vacances d'été', relève M. Ombelli. Les gens viennent en effet se faire contrôler par rapport à leurs futurs voyages, car suivant la destination, ils ont besoin d'une attestation prouvant un test négatif au coronavirus. Ce type de patients doit payer le test, l'analyse et l'attestation de leur poche, soit 190 francs par personne.

Retour des vacances et hiver redoutés

'Nous redoutons le retour des vacances et la gestion des mises en quarantaine, avec une possible hausse des tests et des cas positifs', avertit déjà le médecin-chef. 'L'autre crainte, c'est l'hiver prochain avec le retour de la grippe saisonnière couplée à la pandémie de coronavirus et des symptômes presque identiques', dit-il.

De fait, M. Ombelli part du principe que le drive-in et le walk-in vont rester en service sur le long terme. Il s'attend moins à une 'grosse vague' qu'à des 'montées (des cas positifs) par paliers, qu'il faudra juguler, maîtriser, en mettant les patients en quarantaine'.

En moins de trois minutes

L'avantage du drive-in est la procédure 'très raccourcie' du test: on s'inscrit en moins de cinq minutes sur le site internet et le contrôle est fait en à peine trois minutes sur place, derrière l'établissement hospitalier, parfois même dans l'heure qui a suivi l'inscription si c'est calme.

Le médecin est toutefois conscient que le délai a pu prendre jusqu'à deux ou trois jours entre l'inscription et le rendez-vous disponible, mais c'est très rare. 'C'était la semaine où des enseignants de deux écoles yverdonnoises ont été mis en quarantaine. On a eu un afflux de tests à ce moment-là'. Mais sinon, c'est plutôt rapide, selon lui.

Quant au résultat, il est communiqué dans les trois heures ouvrables. Le laboratoire d'analyses se situe juste en face du drive-in.

Treize centres dans le canton

L'installation pour les automobilistes, la première du genre à avoir été lancée en Suisse romande, a accueilli plus de 4000 personnes depuis le premier jour de son exploitation le 30 avril dernier. Au tout début, la moyenne était de 40 véhicules par jour. Le chiffre total comprend aussi la fréquentation du walk-in, installé plus tard, fin mai. Ils sont ouverts 7 jours/7.

Pour rappel, il existe treize centres de tests Covid-19 dans le canton de Vaud, dont les drive-in d'Yverdon mais aussi de Payerne (HIB) et de l'Institut de chimie clinique à Lausanne (ICC). Ils peuvent sinon aussi être effectués dans les cabinets médicaux.

Contrairement aux eHnv, 'l'impact de la gratuité du test n'a pas eu un effet majeur sur la fréquentation' à Unisanté à Lausanne, constate Philippe Staeger, co-chef du département des policliniques Unisanté. Même constat en revanche sur la durée à long terme de certains centres: 'On se prépare à avoir des filières qui peuvent tester la population pendant longtemps et on fera le nécessaire en terme d'organisation pour répondre au besoin de santé publique'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus