Il y a 50 ans, Bâle-Ville accordait le droit de vote aux femmes

Bâle-Ville a été le premier canton alémanique à accorder le droit de vote aux femmes. Le 26 ...
Il y a 50 ans, Bâle-Ville accordait le droit de vote aux femmes

Il y a 50 ans, Bâle-Ville accordait le droit de vote aux femmes

Photo: Keystone

Bâle-Ville a été le premier canton alémanique à accorder le droit de vote aux femmes. Le 26 juin 1966, les hommes du canton ont voté, à plus de 60%, en faveur du suffrage féminin. Les cantons de Vaud et de Neuchâtel en 1959, et de Genève en 1960, l'avaient précédé.

Il aura fallu cinq essais pour que l'égalité des droits politiques soit acceptée par les hommes bâlois, qui avaient rejeté l'idée en 1920, 1927, 1946 et 1954.

Mais le canton avait autorisé dès 1957 ses trois communes à introduire, si elles le désiraient, le suffrage féminin au niveau communal. C'est ainsi que Riehen (BS) fut en juin 1958 la première commune où les femmes purent voter en Suisse.

La votation de 1966 faisait suite à une initiative lancée en 1957 par l'Association pour le droit de vote des femmes à Bâle, qui voulait que cette question soit tranchée en votation par toute la population.

Mais le contre-projet du Grand-Conseil en février 1966 prévoyait que seuls les hommes se prononceraient sur cette question.

Peu de femmes députées

Quatorze femmes furent élues au parlement cantonal en 1968, lors des premières élections après l'introduction du suffrage féminin. Cela représentait environ 11% des sièges. Mais cette proportion n'a jamais atteint la parité.

Le pourcentage le plus élevé de femmes députées fut atteint en 2008, avec 37%. En 2012, le pourcentage des élues se replia à 31%, soit le quatrième rang en Suisse.

Le parlement cantonal le plus féminin est celui de Bâle-Campagne, qui compte 37,8% de députées, suivi de Zurich avec une représentation féminine de 33,9% et de Berne (31,9%). Le dernier de la classe est Schwytz, où seuls 14% des sièges sont occupés par des femmes.

En matière de conseillères d'Etat, le canton de Bâle-Ville ne fait pas figure de pionnier: seules trois femmes ont siégé à l'exécutif cantonal.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus