Installation d'une signalisation supplémentaire après l'accident

Des éléments de signalisation supplémentaires sont installés après l'accident de car qui a ...
Installation d'une signalisation supplémentaire après l'accident

Installation d'une signalisation supplémentaire après l'accident

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Des éléments de signalisation supplémentaires sont installés après l'accident de car qui a fait un mort et 40 blessés dimanche à Zurich. Il s'agit d'une mesure provisoire, mais qui pourrait être définitive.

Le mur que le car a percuté est endommagé et doit être réparé, a indiqué mardi l'Office fédéral des routes (OFROU). Jusqu'à la fin des travaux, des éléments supplémentaires de signalisation sont mis en place. Cette mesure est provisoire, mais elle pourrait être définitive si elle permet de renforcer la sécurité.

Eléments en béton

En plus de la signalisation sur la chaussée, des éléments en béton sont installés. Un passage est laissé afin que les véhicules nécessaires aux travaux puissent accéder au site.

Derrière ce passage, d'autres éléments en béton sont placés pour renforcer la sécurité. Si l'enquête sur l'accident arrive à la conclusion que l'installation d'éléments en béton apporte plus de sécurité, alors ils seront maintenus. Lundi, l'OFROU avait indiqué que la signalisation ne serait pas changée, car elle est suffisante et respecte les normes.

Autoroute jamais achevée

Dimanche vers 4h15, un bus venant de Gênes et se rendant à Düsseldorf a percuté un mur se trouvant au bout d'un appendice autoroutier en Y, qui avait été planifié dans les années 1960. Cet appendice constituait l'axe sud du Y qui aurait dû traverser la ville de Zurich. Cette autoroute n'a finalement jamais été achevée.

Aucune signalisation particulière n'indique que l'autoroute se termine à cet endroit. Il est toutefois visible que la route continue à droite, mais un conducteur qui se trouve à gauche risque assez rapidement d'entrer en collision avec le mur.

L'accident a fait un mort, une Italienne de 37 ans, et 40 blessés. La victime a été éjectée du car au moment du choc contre le mur et elle est tombée dans la Sihl.

Camion dans la Sihl en 2016

Sans le mur, le bus aurait atterri dans la Sihl, dix mètres plus bas. C'est ce qui était arrivé à un camion en mars 2016. Il était passé à travers le mur et était tombé dans la rivière. Le chauffeur avait été grièvement blessé.

/ATS
 

Actualités suivantes