Karin Keller-Sutter accueillie par ses concitoyens à St-Gall et Wil

Musique, discours et vin chaud: les autorités et la population st-galloises ont fêté leur nouvelle ...
Karin Keller-Sutter accueillie par ses concitoyens à St-Gall et Wil

Karin Keller-Sutter accueillie par ses concitoyens à St-Gall et Wil

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Musique, discours et vin chaud: les autorités et la population st-galloises ont fêté leur nouvelle conseillère fédérale jeudi après-midi. Flanquée de Johann Schneider-Ammann, Karin Keller-Sutter a été accueillie aussi bien à St-Gall que dans son fief de Wil (SG).

Elue la semaine dernière au Conseil fédéral, la libérale-radicale a été accueillie en gare du chef-lieu par des politiciens de tous les partis et par la population. Une banderole 'Bienvenue à la maison, Karin Keller-Sutter, notre conseillère fédérale' avait été déployée pour l'occasion.

Quelques centaines de mètres plus loin, la future ministre de la justice a été accueillie au centre culturel de la Lokremise par des élèves agitant des petits drapeaux st-gallois. Elle y a ensuite reçu des félicitations et des accolades autour d'un vin chaud.

Le président du gouvernement cantonal Stefan Kölliker a salué les capacités de Karin Keller-Sutter 'à construire des ponts et à trouver des solutions'. Revenant sur son passé de cheffe de classe sur les bancs d'école, il a souligné qu'à l'époque déjà, la nouvelle conseillère fédérale s'illustrait par 'son grand sens de la justice' et 'sa ténacité'.

'Conseillère fédérale du dialogue'

Prédécesseur libéral-radical sur le départ, Johann Schneider Ammann a, lui, souhaité à la nouvelle élue 'la chance des audacieux'. La principale intéressée s'est, elle, exprimée sur les attentes placées en elle: 'Elles sont parfois totalement contradictoires. Je vais tâcher de bien faire mon travail.' Et de prier les uns et les autres d'être 'compréhensifs, si je ne peux pas remplir toutes vos attentes.'

'Je souhaite être une conseillère fédérale du dialogue', a ajouté 'KKS'. 'J'aimerais vous écouter, vous comprendre, tenir compte de votre point de vue pour me faire mon opinion.'

En fin de journée, un second apéro attendait Karin Keller-Sutter à Wil. Dans sa ville, elle a célébré son élection avec les siens ainsi qu'avec les invités officiels réunis autour d'elle.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus