L'EMPA met au point des fibres capables d'inclure des médicaments

L'EMPA met actuellement au point des fibres synthétiques qui peuvent contenir des médicaments ...
L'EMPA met au point des fibres capables d'inclure des médicaments

L'EMPA met au point des fibres capables d'inclure des médicaments

Photo: Keystone/Empa Mitarbeiter

L'EMPA met actuellement au point des fibres synthétiques qui peuvent contenir des médicaments et les libérer à un moment précis à un endroit voulu. Ces fibres pourraient notamment contribuer au traitement des plaies cutanées.

Les chercheurs de l'EMPA (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche) réalisent des polymères biologiquement dégradables en utilisant divers processus. 'C'est l'usage visé qui décide du meilleur processus de fabrication', indique René Rossi, coordinateur du projet 'Self Care Materials', cité dans un communiqué publié jeudi.

L'électrofilage permet ainsi de réaliser des membranes douces et légères de grandes surfaces. Si on veut des fibres robustes, pour des tenues de protection, on a recours à l'étirage de la substance active fondue, explique l'EMPA. Ces processus fournissent des fibres nanoarchitecturées en plusieurs couches de divers composants.

Antibiotiques ou analgésiques

'Nous étudions actuellement les caractéristiques de ces nouveaux matériaux en conjonction avec plusieurs substances test', précise René Rossi. Les produits finis pourraient contenir des antibiotiques ou des analgésiques.

Le dosage précis de la substance libérée est assuré par un mécanisme ingénieux: certains types de polymères se décompensent au contact du corps, mais seulement sous certaines conditions. 'Les fibres doivent réagir au stimulus corporel par un taux de libération du médicament bien calculé'.

Parmi ces stimuli, il y a par exemple le changement de pH des plaies qui signale que les tissus cutanés concernés doivent être traités. Les fibres médicinales, appelées aussi 'Self Care Materials', sont mises en oeuvre sous forme de pansement ou de pièces intégrées à un vêtement. Elles participent ainsi au diagnostic et au traitement des différentes maladies.

Applications innombrables

Les applications sont innombrables, selon René Rossi. Pour régler le dosage du médicament, on peut exploiter divers signaux émanant du corps, mais aussi des signaux envoyés de l'extérieur. Les textiles peuvent réagir à une légère pression ou à un stimulus lumineux.

Cette technique peut aussi jouer un rôle dans la prévention. On peut ainsi provoquer l'absorption de substances par les fibres. Les fibres agissent alors comme détecteur. Elles peuvent par exemple mesurer la teneur de sucre du sang.

L'équipe scientifique de l'EMPA et de l'EPFL va poursuivre sa collaboration pour le développement de fibres médicinales intelligentes jusqu'en 2020. Des partenaires industriels sont associés au projet.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus