L'UDC lance une initiative « pour la protection des frontières »

L'UDC lance une initiative 'pour la protection des frontières'. 'En protégeant nos frontières ...
L'UDC lance une initiative « pour la protection des frontières »

L'UDC lance une initiative

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

L'UDC lance une initiative 'pour la protection des frontières'. 'En protégeant nos frontières, nous protégeons notre patrie', a déclaré samedi son président Marcel Dettling, en ouverture de l'assemblée extraordinaire du parti à Bâle.

L'initiative, présentée aux délégués par le conseiller national zougois Thomas Aeschi, prévoit que les personnes qui entrent en Suisse soient systématiquement contrôlées aux frontières. Si cette mesure n'est pas compatible avec un accord international, le Conseil fédéral doit le renégocier. Si la négociation n'aboutit pas, la Suisse doit alors dénoncer cet accord.

L'initiative stipule que l'entrée et l'asile ne seront pas accordés à des personnes arrivant en Suisse par un pays tiers sûr. Le texte prévoit aussi que le Conseil fédéral puisse fixer un contingent de 5000 procédures d'asile par année au maximum.

Le lancement de l'initiative a été accepté à l'unanimité des délégués présents.

Accords de Schengen et Dublin

La mise en oeuvre de l'initiative serait en contradiction avec les accords de Schengen et Dublin. Le peuple et les cantons ont approuvé l'association à ces accords en 2005. Ces accords, entrés en vigueur il y a 15 ans, concernent la libre circulation des personnes et le domaine de l'asile. L'espace Schengen compte actuellement 29 Etats membres.

'Nous avons perdu depuis longtemps le contrôle de nos frontières. Nous ne savons plus qui entre dans notre pays', a lancé Marcel Dettling. 'Les frontières ne sont plus protégées' et 'le chaos de l'asile se poursuit sans relâche' et s'accompagne d'une hausse de la criminalité.

'A la population d'agir'

Les autres partis au Parlement 'empêchent nos solutions et ne font rien pour remédier au chaos de l'asile, c'est maintenant à la population d'agir', a déclaré Marcel Dettling. C'est pour cette raison que le parti lance l'initiative populaire 'stop aux abus en matière d'asile (initiative pour la protection des frontières)'.

Un important dispositif policier était visible tout autour du Centre des congrès de la Foire de Bâle où se déroulait l'assemblée extraordinaire de l'UDC. Un groupe d'une vingtaine de personnes a protesté devant le bâtiment avec des banderoles critiquant la politique migratoire de l'UDC.

/ATS
 

Actualités suivantes