L'armée suisse a perdu de nombreuses capacités, selon un Salzmann

L'armée suisse saura quoi faire de l'argent supplémentaire qu'une partie des Chambres fédérales ...
L'armée suisse a perdu de nombreuses capacités, selon un Salzmann

L'armée suisse saura quoi faire de l'argent supplémentaire qu'une partie des Chambres fédérales veut lui donner, affirme le conseiller aux Etats Werner Salzmann (UDC/BE). Après des années de budgets serrés, elle a perdu de nombreuses capacités, assure-t-il.

'La capacité de combat des troupes au sol est lacunaire dans les équipements lourds, comme l'artillerie, dans l'équipement personnel et dans la défense sol-air', déclare dans un entretien diffusé mercredi par la Neue Zürcher Zeitung M. Salzmann, qui préside la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats.

Il estime aussi que la Suisse a besoin de chars d'assaut supplémentaires. Quant à la flotte aérienne, il faut se demander si elle peut attendre de disposer des F-35 Lightning II, qu'elle veut acheter, ou si les F/A-18 actuels doivent être mis à nouveau d'ici à la réception des nouveaux avions.

M. Salzmann préconise en outre de remettre à nouveau la munition de poche aux soldats pour accroître la disponibilité et la volonté de résistance. Il veut également une hausse des effectifs de l'armée, pour que la Suisse puisse se défendre par elle-même, sans un rapprochement avec l'OTAN, qu'il rejette.

Pour parvenir à une hausse du budget militaire de 300 millions de francs par an, l'élu UDC propose de limiter les dépenses dans d'autres domaines, comme dans l'Etat social, les universités et l'aide au développement. 'C'est maintenant au tour de l'armée', lâche-t-il.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus