L'épidémie de grippe s'est imposée en Suisse

L'épidémie de grippe continue sa progression. Elle touche notamment la Suisse romande, le Tessin ...
L'épidémie de grippe s'est imposée en Suisse

L'épidémie de grippe s'est imposée en Suisse

Photo: Keystone/DPA/SEBASTIAN GOLLNOW

L'épidémie de grippe continue sa progression. Elle touche notamment la Suisse romande, le Tessin et les Grisons, où le virus s'est largement répandu. Les enfants jusqu'à 4 ans et les personnes entre 30 et 64 ans sont les plus touchés.

La semaine passée, les médecins liés au système de surveillance Sentinella ont annoncé 62,9 cas d'affections grippales pour 1000 consultations, a indiqué mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur sa page internet. Cela équivaut à 331 cas de grippe pour 100'000 habitants.

Le seuil épidémique saisonnier se situe à 68 cas pour 100'000 habitants. Il a été franchi il y a trois semaines. Depuis lors, la courbe n'a fait que monter. Elle évolue exactement de la même manière que l'année dernière.

Tendance à la hausse

Les tout petits (0 à 4 ans) sont jusque-là les plus touchés par l'affection, avec 496 consultations pour 100'000 habitants. Ils sont suivis du groupe des 30 à 64 ans, avec 361 cas/100'000. Les moins touchés à l'heure actuelle sont les personnes de plus de 65 ans et les jeunes entre 5 et 14 ans. Néanmoins, la tendance est à la hausse dans tous les groupes d'âge.

La semaine dernière, le Tessin et les Grisons ont enregistré 914 consultations liées à la grippe pour 100'000 habitants, la Suisse romande 470. Le virus est moins virulent dans la région de Bâle/Argovie/Soleure (environ 140 cas), et en Suisse centrale (170 cas).

Une personne sur deux protégée

Facteur aggravant, la Suisse est touchée cette année par un virus pour lequel la moitié des vaccins sont inefficaces. Bien que l'affection causée par le virus B Yamagata soit moins violente, le principe actif contre ce dernier est en effet contenu uniquement dans le vaccin tétravalent (quatre souches).

Et en Suisse, sur les quelque 1 à 1,2 million de personnes vaccinées, seule une sur deux a reçu ce vaccin, a déclaré Daniel Koch de l'OFSP, contacté par l'ats. Il confirmait des informations de la radio-télévision alémanique SRF. Mais M. Koch ne croit pas que cela peut aggraver l'épidémie de grippe: le taux de personnes vaccinées est beaucoup trop bas.

/ATS
 

Actualités suivantes