L'ordonnance sur les voyages en Russie détaille les expéditions

Le Ministère public vaudois a diffusé mardi l'ordonnance sur les voyages en Russie de Géraldine ...
L'ordonnance sur les voyages en Russie détaille les expéditions

L'ordonnance sur les voyages en Russie détaille les expéditions

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le Ministère public vaudois a diffusé mardi l'ordonnance sur les voyages en Russie de Géraldine Savary et Pascal Broulis aux médias qui l'avaient demandée. Le document donne les détails des nombreuses expéditions.

Interpellé par trois élus, le Ministère public avait enquêté et rendu son verdict fin octobre. Dans son ordonnance de non-entrée en matière, le procureur général Eric Cottier jugeait que les deux élus n'avaient commis aucune infraction pénale.

Longs entretiens

Le contenu du document est désormais accessible. Dans ses 22 pages, il donne des précisions sur l'historique et les conditions des voyages en Russie organisés par l'ancien journaliste et aujourd'hui professeur à l'EPFL Eric Hoesli. De très nombreux intéressés y ont participé, y compris le milliardaire Frederik Paulsen, au coeur de la polémique.

Eric Hoesli a été entendu pendant plus de 5 heures, la conseillère aux Etats Géraldine Savary trois heures et le conseiller d'Etat Pascal Broulis près de 4 heures. S'il s'est rendu en Russie 'plus d'une centaine de fois', Eric Hoesli a organisé 15 voyages avec des personnalités romandes.

Des expéditions

L'ordonnance détaille les voyages et leurs coûts pour les participants. Si les frais peuvent paraître 'bas', c'est notamment parce que les périples 'sortaient entièrement des sentiers battus et des destinations touristiques usuelles'. Des expéditions 'privées' pour 'des gens intéressants et intéressés', selon l'organisateur.

Eric Hoesli 'faisait la banque' dans un premier temps avant de se faire rembourser. Dès 2011, il a demandé à Frederik Paulsen, propriétaire de l'entreprise Ferring à Saint-Prex (VD) et consul honoraire de Russie à Lausanne, de reprendre cette tâche 'au vu de ses moyens'.

Passion pour la Russie

Géraldine Savary a participé à six expéditions, des voyages privés et passionnants, indique-t-elle. Avec des nuits dans des dortoirs, des containers, une cabine de bateau minuscule partagée avec Isabelle Chassot, qui est aujourd'hui directrice de l'Office fédéral de la culture, raconte-t-elle.

Connaissance de longue date d'Eric Hoesli, Pascal Broulis dit aussi sa passion pour la Russie, période communiste exceptée. Il rappelle qu'en décembre 2007 il s'était retrouvé bloqué trois jours sur les îles Solovki et n'avait pas pu défendre le budget cantonal devant le Grand Conseil.

Fiscalité pas au menu

Pascal Broulis dit avoir rencontré Frederik Paulsen en 2009 lors d'un voyage officiel à Moscou. Il réaffirme n'avoir jamais discuté d'impôts avec lui, autant sur le fait qu'il bénéficie d'un forfait fiscal que par rapport à son entreprise.

L'ordonnance du procureur Eric Cottier fournit des explications sur l'énigmatique Ordre du Zodiac et les décorations que Frederik Paulsen a données aux compagnons de voyage. Lors d'un voyage en 2013, l'expédition a failli mal tourner au moment d'une navigation en zodiacs. En pleine tempête, au milieu des baleines, ils auraient frôlé la mort, selon Pascal Broulis. L'Ordre du Zodiac commémore ces hauts faits.

Pas d'avantage indu

Pour les conclusions générales d'Eric Cottier, l'essentiel est connu: 'aucun indice d'un avantage indu.' Des voyages privés, chacun a payé sa part. La participation simultanée de Pascal Broulis et de Frederik Paulsen 'a pour partie au moins trouvé son origine dans le hasard', lit-on dans le document.

/ATS