La Landsgemeinde de Glaris refuse une loi « anti-burqa »

Le Tessin reste pour l'instant le seul canton doté d'une interdiction de la burqa. Dans le ...
La Landsgemeinde de Glaris refuse une loi « anti-burqa »

La Landsgemeinde de Glaris refuse une loi

Photo: Keystone

Le Tessin reste pour l'instant le seul canton doté d'une interdiction de la burqa. Dans le canton de Glaris, la Landsgemeinde a nettement rejeté dimanche une proposition en ce sens qui émanait d'un citoyen.

L'assemblée populaire s'est prononcée sur un score d'environ deux contre un. Vu la netteté du résultat, le Landamann (président du gouvernement) Rolf Widmer (PDC) n'a pas eu besoin de l'aide de ses collègues du gouvernement pour l'entériner.

Durant la discussion d'une demi-heure, l'initiant, le politicien UDC Roland Hämmerli, de Bilten, a argumenté uniquement sur la sécurité. 'Acceptez ma proposition pour pouvoir vivre et habiter en sécurité dans notre canton', a-t-il lancé dans l'arène. M. Hämmerli a parlé des personnes cagoulées, des fauteurs de trouble et autres hooligans contre lesquels sa proposition est dirigée.

Les opposants à cette interdiction de se dissimuler le visage dans l'espace public ont fait valoir que des prescriptions vestimentaires n'ont pas leur place dans la Constitution. Certains ont aussi accusé des milieux d'extrême droite d'abuser de la Landsgemeinde pour faire entendre leurs revendications. Cette institution est ainsi instrumentalisée pour une politique des symboles.

Lors du débat, cinq orateurs et oratrices se sont exprimés en faveur de la loi, quatre contre.

Attendre une décision fédérale

Le gouvernement et le Parlement recommandaient de rejeter la proposition de loi. Ils veulent attendre de voir quelle sera l'évolution de la question au niveau fédéral. Il est donc préférable d'attendre une éventuelle votation fédérale sur le sujet avant de prendre une décision au niveau cantonal, estiment-ils. La nécessité d'agir est faible dans le canton, a ajouté le directeur de la justice Andrea Bettiga.

Au Tessin, seul canton à avoir légiféré dans ce domaine, la loi 'anti-burqa' est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Elle découle d'une initiative populaire acceptée en septembre 2013 par 65% des votants. Les contrevenants encourent une amende d'au moins 100 francs.

Fête fédérale de lutte 2025

La Landsgemeinde s'est aussi prononcée en faveur d'un crédit de 2,2 millions de francs à titre de soutien cantonal pour la candidature et l'organisation de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres à Glaris en 2025. Dans ce crédit est incluse une garantie de déficit de 700'000 francs.

Avec environ 6000 citoyens présents, l'affluence de cette Landsgemeinde a été moyenne. Elle a duré trois heures, par un temps pluvieux. Le Landamann Rolf Widmer a ouvert la réunion politique la plus importante des Glaronnais avec un appel contre 'l'esprit du temps qui privilégie un individualisme insolent'.

La Landsgemeinde s'en distingue par le fait qu'on y assume la responsabilité de manière collective, a poursuivi M. Widmer. 'Soignons à nouveau cet acquis à la Landsgemeinde de cette année'.

L'événement s'est déroulé en présence du conseiller fédéral Guy Parmelin, du chef de l'armée Philippe Rebord et du gouvernement lucernois in corpore.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus