La Suisse attend des réponses aux questions ouvertes

La Suisse est 'profondément préoccupée' par la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi ...
La Suisse attend des réponses aux questions ouvertes

La Suisse attend des réponses aux questions ouvertes

Photo: KEYSTONE/AP/VIRGINIA MAYO

La Suisse est 'profondément préoccupée' par la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Elle attend 'aussi vite que possible des réponses aux questions ouvertes'. Le DFAE convoquera lundi le chargé d'affaires saoudien à Berne.

Ce sera sa troisième convocation depuis le début du mois d'octobre. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) mettra en avant 'la nécessité d'une enquête minutieuse, rigoureuse et transparente concernant les circonstances du décès', a-t-il indiqué samedi à Keystone-ATS.

Et d'ajouter que 'la Suisse attend aussi vite que possible des réponses aux questions ouvertes'. Le DFAE ne s'est pas prononcé sur les circonstances supposées de la mort de M. Khashoggi.

Interrogé sur d'éventuelles sanctions, le Département fédéral de l'économie (DEFR) a expliqué que les sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU sont contraignantes pour tous les Etats membres, par conséquent aussi pour la Suisse. Le Conseil fédéral peut en outre se rallier aux sanctions prises par le partenaire commercial le plus important de la Suisse, à savoir l'Union européenne. 'Cette décision sera prise au cas par cas sur la base d'une pesée complète des intérêts', précise le DEFR.

Pour sa part, le Département fédéral des finances (DFF) confirme que Ueli Maurer, qui sera président de la Confédération en 2019, songeait à se rendre en Arabie Saoudite avec une délégation de la place financière. Toutefois, au vu des récents développements, la tenue de ce voyage 'est réexaminée'.

Le journaliste Jamal Khashoggi était porté disparu depuis le 2 octobre. L'Arabie saoudite a reconnu samedi qu'il a été tué à l'intérieur du consulat saoudien à Istanbul. Selon les premiers éléments de l'enquête saoudienne, M. Khashoggi est mort à la suite d'une bagarre avec des personnes, qui l'ont rencontré dans le consulat.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus