« La Suisse doit accélérer le débat sur la numérisation de la santé »

La Suisse doit accélérer la réflexion sur la digitalisation et le big data dans le domaine ...
« La Suisse doit accélérer le débat sur la numérisation de la santé »

Photo: Keystone

La Suisse doit accélérer la réflexion sur la digitalisation et le big data dans le domaine de la santé, a plaidé jeudi à Lausanne le ministre de la santé Alain Berset. Il faut exploiter le potentiel énorme qu'ils représentent mais aussi être conscients des risques.

Le conseiller fédéral s'est exprimé devant quelque 800 personnes réunies pour la 12e édition du Forum des 100, la première tenue depuis la fin de L'Hebdo, le créateur de la manifestation.

Alain Berset a rendu hommage au magazine disparu, soulignant notamment son rôle dans la prise de conscience du poids politique et économique de la Suisse romande dans le pays, et remercié le journal Le Temps d'avoir repris le flambeau du forum.

Commentant les progrès dans le dépistage des maladies ou dans la gestion des données médicales permises par les nouvelles technologies, le conseiller fédéral a souligné que la politique se devait de donner un cadre pour que la société puisse profiter pleinement de ces évolutions.

Alain Berset a cependant prévenu que ces développements ne devaient pas conduire à des inégalité de traitement en matière d'accès aux soins. Il s'est dit ainsi opposé aux rabais de primes maladies pour les patients transmettant leurs données de santé aux caisses maladie.

La médecine sur mesure

Autre enjeu de taille, la médecine personnalisée, qui vise le traitement optimal de chaque individu selon ses caractéristiques génétiques propres. Ce champ offre également des chances et des risques, en particulier en matière de coûts de la santé, a souligné le chef du Département de l'intérieur. La définition des maladies rares a par exemple des conséquences en matière de prise en charge des médicaments, a-t-il pointé.

A noter qu'à l'occasion du Forum des 100, la Fondation Leenaards à Lausanne a annoncé le lancement d'une initiative en matière de médecine personnalisée. Elle a diffusé un appel à projets 'SantéPerSo' qui sera doté d'un montant total d'un million de francs.

/ATS