La fièvre du loto s'est emparée de la Suisse

Le Swiss Loto de samedi s'annonce historique: après 44 tirages consécutifs sans que personne ...
La fièvre du loto s'est emparée de la Suisse

La fièvre du loto s'est emparée de la Suisse

Photo: Keystone

Le Swiss Loto de samedi s'annonce historique: après 44 tirages consécutifs sans que personne ne découvre la combinaison gagnante, le jackpot à décrocher atteint le record de 50 millions de francs. Depuis 1979, la loterie suisse a fait près de 700 millionnaires.

En dépit de cette cagnotte mamouth, il n'y aura sans doute pas de participation record de joueurs, pronostique le porte-parole de Swiss Lotto, Willy Messmer, interrogé vendredi par l'ats. Le sommet avait été atteint en 1990 pour un jackpot de 18 millions.

'Pour l'époque, c'était une somme extraordinaire', rappelle-t-il. Le contexte était encore différent: on jouait toute la semaine, car il n'y avait pas encore de tirage le mercredi ni la concurrence d'autres jeux de hasard comme l'Euromillions.

La mise par billet de loterie devrait cependant être un peu plus élevée que d'habitude. Les joueurs réguliers rempliront deux grilles de plus, les nouveaux tenteront leur chance avec deux ou quatre grilles. Swiss Loto ne divulgue cependant pas le chiffre d'affaires réalisé avec la vente des billets.

Toutes les combinaisons possibles

Pour décrocher la timbale, les combinaisons les plus différentes possibles seront tentées. Ainsi, lors du tirage mercredi dernier pour lequel 45 millions étaient en jeu, quelque 300 joueurs ont choisi les numéros les moins attendus. En cas de gain, ils se seraient partagé à 300 seulement le gros lot.

Un coup d'oeil aux statistiques montre par exemple que le numéro 42 n'a plus été tiré depuis 24 tirages. Le 39 est resté en souffrance depuis 22 jours. Toutefois, ces chiffres sont sortis 400 fois jusqu'à présent. Il n'y a eu qu'une fois que la même combinaison s'est révélée gagnante par deux fois.

Le Loto a aussi son Röstigraben

Femmes et hommes s'adonnent à part égale à la loterie. Mais des différences régionales sont perceptibles, selon M. Messmer: plus le jackpot est élevé, moins il y a de Romands qui participent au jeu. Sur toute l'année, la part des joueurs romands représente en effet 23% de l'ensemble des mises. Mercredi dernier, par contre, cette part n'a atteint que 17%.

Pour Willy Messmer, cette différence avec les Alémaniques tient peut-être à l'écho donné à ce 'sport' dans les médias. Un jackpot élevé est souvent plus thématisé dans les médias alémaniques que romands: 'Là, cela déclenche une véritable fièvre.'

Gain record possible

Si samedi, un seul joueur trouve les six bons numéros et le numéro Chance, il pourrait empocher un gain historique. Pour mémoire, le jackpot record au Swiss Loto se monte actuellement à 48,6 millions de francs et a été remporté le 23 août 2014.

Parmi les autres sommes incroyables gagnées à la loterie suisse figurent les 35,8 millions décrochés le 10 mars 2010. La troisième plus grosse cagnotte remonte au 30 novembre 2013, avec 34,5 millions.

En comparaison, le plus gros gain recensé au Joker apparaît modeste: il se monte à 5,9 millions de francs, qu'un joueur a empoché le 12 août 2015.

Le Swiss Loto a été lancé en 1970. A l'époque, il fallait inscrire 6 numéros sur 40. Il n'y avait pas encore de jackpot, car celui-ci n'a été introduit qu'en 1979. En avril de cette année, le premier millionnaire était couronné. Depuis, la loterie a fait 697 chanceux pleins aux as.

Gains de plus de 600 millions par année

Le Swiss Loto paye chaque année plus de 600 millions de francs aux gagnants. Cela correspond à 55% du chiffre d'affaires. En plus, 354 millions de francs sont remis aux fonds cantonaux de loterie et du sport. Depuis les débuts de la loterie, ce sont ainsi 7 milliards de francs qui ont servi à des buts d'utilité publique, ce qui en fait le soutien le plus précieux pour la culture et le sport en Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus