La météo s'annonce meilleure lundi que la veille

Ceux qui auront attendu lundi pour célébrer la fête nationale auront eu fin nez. Contrairement ...
La météo s'annonce meilleure lundi que la veille

La météo s'annonce meilleure lundi que la veille

Photo: Keystone

Ceux qui auront attendu lundi pour célébrer la fête nationale auront eu fin nez. Contrairement à la veille, où nombre de festivités ont été perturbées par les orages, ce 1er août est annoncé radieux. Tout au plus l'air sera-t-il un peu frais pour la saison.

La Suisse romande n'a pas eu droit dimanche à la présence de conseillers fédéraux. Les quatre qui se sont déjà exprimés ont prononcé leurs discours en Suisse alémanique ou au Tessin, à l'image du président de la Confédération qui a traversé les Alpes pour assurer les Tessinois de la cohésion nationale.

En président, Johann Schneider-Ammann sera présent dans les trois régions linguistiques. Outre son canton de Berne, il fera le déplacement dimanche à Bussy-Chardonney (VD). Ses collègues Didier Burkhalter à Vallorbe et Guy Parmelin à Avenches s'exprimeront aussi de ce côté de la Sarine.

Outre le président de la Confédération, qui est allé rassurer les Tessinois, les autres conseillers fédéraux qui se sont déjà exprimés dimanche ont choisi des thèmes bien différents. Lors de l'inauguration du bâtiment du Musée national, à Zurich, Alain Berset a affirmé qu''il ne peut y avoir deux Suisses, il n'y en a qu'une', la clef du succès étant la préservation des équilibres sociaux et régionaux.

L'esprit du temps, en Suisse comme ailleurs, est marqué par le repli sur soi, la peur de l'avenir et le maintien des acquis. 'Notre identité fluctuante peut paradoxalement s'avérer une grande force, car elle nous pousse à nous inventer nous-mêmes, selon M. Berset. Elle a fourni à la Suisse une longueur d'avance par rapport à l'Europe.

Référence à Gotthelf

Troisième conseiller fédéral à s'exprimer dimanche, Ueli Maurer s'est lui inspiré de 'L'araignée noire' de Jeremias Gotthelf. Cette histoire présente des 'parallèles stupéfiants et inquiétants avec l'époque actuelle', a dit M. Maurer.

Guy Parmelin s'est inspiré des mythes fondateurs de notre pays (...), qui expliquent la longévité de sa cohésion et les rapports de confiance que nous avons les uns à l'égard des autres'. Le 1er août est le bon moment pour y penser, a-t-il dit à Rorschach (SG).

En forgeant l'idéologie suisse, ces mythes permettent de célébrer à la fois l'esprit de résistance et d'indépendance de nos pères, leur bravoure, leur fierté et leurs dispositions à s'entraider.

Exemple de cohésion nationale, le canton de Vaud était l'invité d'honneur de la petite commune nidwaldienne de Stansstad dimanche. Le saucisson vaudois y a donc remplacé la Bratwurst. Saucisses et flonflons sont d'ailleurs, plus encore que les discours, ce qui fait vivre le 1er août, avec les feux d'artifice.

Au Palais

Sans compter cette année l'hymne national qui comprendra une nouvelle strophe. Celle-ci sera chantée sur le Grütli et dans toutes les communes qui le souhaitent. La Société suisse d'utilité publique qui gère le projet de nouvel hymne les invite à se lancer, à l'image de Berne ou Meinier (GE).

Comme chaque année, le Palais fédéral ouvre ses portes à Berne, de 09h00 à 16h00. Le public pourra déambuler sous la Coupole et s'informer du fonctionnement du Parlement. Les présidents des deux Chambres - Christa Markwalder pour le National et Raphaël Comte pour le Conseil des Etats - répondront côte à côte aux questions du public dès 10h00.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus