La police empêche une réunion d'extrême droite à Saxon (VS)

La police valaisanne est intervenue en force samedi pour empêcher un rassemblement d'extrémistes ...
La police empêche une réunion d'extrême droite à Saxon (VS)

La police empêche une réunion d'extrême droite à Saxon (VS)

Photo: Keystone

La police valaisanne est intervenue en force samedi pour empêcher un rassemblement d'extrémistes de droite à Saxon (VS). Près de 80 agents ont été mobilisés pour contrôler une soixantaine de personnes rassemblées dans la cantine jouxtant un ancien terrain de football.

La manifestation n'avait pas été demandée et par conséquent pas autorisée, a expliqué à l'ats le porte-parole de la police cantonale Jean-Marie Bornet. Les personnes présentes ont été contrôlées, puis il leur a été notifié de quitter le territoire valaisan.

L'opération visait à empêcher un rassemblement en milieu ouvert. Elle a pris fin vers 17h30, a duré une heure et demie et s'est déroulée sans animosité.

Parmi la soixantaine de participants à cette manifestation d'extrême droite figuraient des Romands, dont quelques personnes du Valais romand, et des Français, a précisé la police valaisanne.

Une vingtaine d'extrémistes se sont alors retrouvés à Fully (VS), à quelques kilomètres de Saxon, dans la salle d'une fanfare, a précisé dimanche Jean-Marie Bornet. Le local dépend d'un café-restaurant et a pu être loué sous un prétexte. Le Ministère public valaisan a été avisé.

La facture de l'intervention policière à Saxon s'élève à plusieurs dizaines de milliers de francs, ajoute le porte-parole. Elle pourrait être adressée aux organisateurs de la rencontre, qui sont identifiés.

Interdit dans le canton de Vaud

Le canton de Vaud avait interdit en début de semaine la conférence sur le nationalisme prévue samedi dans la région lausannoise. Les participants ont donc décidé de déplacer la manifestation en Valais, en échangeant ces informations par SMS notamment.

Grâce aux informations partagées entre les différentes polices cantonales et la Confédération, il a été possible de déterminer le lieu qui devait recevoir cette manifestation non autorisée.

Le rendez-vous empêché samedi à Saxon survient après un rassemblement similaire à Unterwasser (SG), qui avait réuni 5000 personnes à la mi-octobre. La réunion, qui avait pris la police saint-galloise par surprise, a entraîné de fortes réactions, notamment politiques.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes