La politique cantonale, tremplin pour entrer aux Chambres fédérales

Plus de 85% des nouveaux élus au Conseil national amènent dans leurs bagages une expérience ...
La politique cantonale, tremplin pour entrer aux Chambres fédérales

La politique cantonale, tremplin pour entrer aux Chambres fédérales

Photo: Keystone

Plus de 85% des nouveaux élus au Conseil national amènent dans leurs bagages une expérience politique au niveau communal ou cantonal. Ceux qui n'exercent aucun mandat politique se comptent sur les doigts d'une main.

Les Grands Conseils restent un tremplin pour entrer au Conseil national. Trente-huit des 49 nouveaux élus siègent actuellement dans un législatif cantonal, selon une statistique établie par l'ats.

Comparé à la précédente législature, le nombre de députés cantonaux à faire leur première entrée au Parlement fédéral a doublé. A la fin de la dernière session, ils étaient une vingtaine.

Au total, une trentaine de conseillers nationaux font partie d'exécutifs communaux. Seuls quatre sont de nouveaux venus. Quatorze conseillers nationaux sont également présidents de leurs communes, à l'image notamment de Daniel Brélaz, le syndic écologiste de Lausanne qui signe son retour au Parlement fédéral ou Alexander Tschäppät, le maire socialiste de Berne.

Huit d'entre eux sont de nouveaux arrivants, dont une seule femme, Géraldine Marchand-Balet, présidente de la commune de Grimisuat (VS).

Cumul de mandats

Nombreux sont aussi les conseillers nationaux à cumuler les mandats communal, cantonal et désormais fédéral. Parmi les nouveaux venus, l'UDC bernois Manfred Bühler est ainsi maire de Cortébert, dans le Jura bernois et député au Grand Conseil bernois.

Son collègue de parti valaisan Jean-Luc Addor siège dans sa commune de Savièse et au Grand Conseil. Le popiste Denis de la Reussille est à la fois président du Locle et député au Grand Conseil neuchâtelois.

Pour certains, il faudra choisir. Denis de la Reussille a déjà annoncé qu'il abandonnera son fauteuil de député à Neuchâtel. L'UDC bernois Erich Hess, parlementaire communal, cantonal et bientôt fédéral, a déclaré à l'ats qu'il décidera au cours des deux prochaines semaines quelles fonctions il conservera.

Ministres et députés

Trois conseillers d'Etat, tous alémaniques, s'installeront au Conseil national. Le libéral bâlois Christoph Eymann, qui avait déjà siégé à Berne dans les années 1990, et l'uranais Arnold Beat font leur entrée. Daniel Fässler (PDC/AI) entamera quant à lui sa deuxième législature.

Les nouveaux venus ne détenant aucun mandat politique sont au nombre de cinq. Claude Béglé (PDC/VD), Marcel Dobler (PLR/SG), Tim Guldimann (PS/ZH), Roger Köppel (UDC/ZH) et Magdalena Martullo-Blocher (UDC/GR) sont plus connus pour leur profession, à la tête de La Poste ou d'une entreprise, comme ambassadeur ou comme journaliste.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus