La présidente de la Confédération visite un camp de réfugiés

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a visité dimanche un camp de réfugiés ...
La présidente de la Confédération visite un camp de réfugiés

La présidente de la Confédération visite un camp de réfugiés

Photo: Keystone

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a visité dimanche un camp de réfugiés dans l'Est de l'Ethiopie. A Jigjiga, la capitale de la région Somali, elle a lancé un projet dans le domaine de la santé.

La région Somali, l'une des neuf que compte l'Ethiopie, six fois plus grande que la Suisse, compte parmi les terres les plus pauvres du pays. Actuellement, la famine menace en raison de la sécheresse. Simonetta Sommaruga s'est montrée impressionnée devant la capacité de la région à accepter des réfugiés dans ces circonstances.

L'Ethiopie héberge au total plus de 700'000 réfugiés venus de Somalie, d'Erythrée et du Soudan. Beaucoup vivent dans des camps gérés par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et d'autres organisations internationales. Le camp Sheder que la délégation helvétique a visité offre un abri pour quelque 14'000 personnes.

Sheder n'est pas un camp de toile mais offre des habitations simples. Beaucoup y ont élu domicile depuis des années. La Suisse finance indirectement cette structure via les organisations internationales.

Assurer la santé des hommes et des bêtes

La Confédération est par contre directement impliquée dans un projet de l'Institut Tropical et de Santé Publique Suisse de Bâle et de l'Université de Jigjiga. La conseillère fédérale a signé dimanche un accord sur un projet destiné à améliorer le système de santé de la population locale.

Le but ne se limite pas à la santé des humains, mais inclut les animaux. Les éleveurs vivent en effet souvent en étroite communauté avec le bétail. L'idée est de proposer des solutions de prévention globales comme par exemple un vaccin contre la rage aux deux groupes.

L'Université de Jigjiga a l'ambition de devenir un centre de compétence en la matière et compte sur le soutien de l'institut bâlois. Le projet est prévu sur douze ans. Pour les six premières années, 3 millions de francs sont budgétisés, deux tiers venant de la Direction du développement et de la coopération (DDC).

Grand besoin de ce type d'aide

Le président de la région Somali a qualifié la journée 'd'historique', se montrant particulièrement reconnaissant envers la conseillère fédérale. 'Nous aurions besoin de plus d'engagement de ce genre', a-t-il déclaré.

La visite de travail de la cheffe du Département fédéral de justice et police en Ethiopie est prévue jusqu'à mardi.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus