La presse romande souligne l'échec d'initiatives « populistes »

'Claque', 'fessée', 'râteau', 'raclée', 'flop', 'déculottée': les journaux romands ont rivalisé ...
La presse romande souligne l'échec d'initiatives « populistes »

La presse romande souligne l'échec d'initiatives

Photo: Keystone

'Claque', 'fessée', 'râteau', 'raclée', 'flop', 'déculottée': les journaux romands ont rivalisé de mots durs pour qualifier les défaites du PDC et des Vert'libéraux. Les deux partis ont vu dimanche leurs initiatives respectives, sur les allocations familiales et la fiscalité écologique, rejetées massivement dans les urnes.

L’objectif visé par les deux partis à travers ces objets, lancés durant l’année électorale 2011, était de se positionner sur un sujet jugé séduisant et central pour leur propre électorat, analyse 'Le Temps'. Toutefois, le thème retenu n’a pas été considéré comme prioritaire par les électeurs, qui ont préféré sanctionner ceux qui lancent des initiatives populaires.

'Le Courrier', qui évoque des textes 'populistes', se réjouit du fait que 'les votants ne s’y soient pas laissé prendre'. Pour le PDC, il s’agissait de brandir un fondamental: la famille. Sans se préoccuper du manque à gagner pour les caisses publiques, qui se serait traduit par des prestations moindres frappant les plus déshérités, assure le journal genevois.

Le PLR traitait d'initiatives marketing ces propositions du PDC et des Vert'libéraux, 'ce qui n'était pas totalement faux', ajoutent 'L'Express' et 'L'Impartial'. Et 'côté marketing', c'est 'un certain flop'.

'Le Matin' note à la lumière de ces défaites que la multiplication des initiatives alimente 'une forme de lassitude'. Mais 'laisser s’exprimer dans les urnes des idées, fussent-elles ultra-minoritaires, est un gage de crédibilité de notre système politique', rappelle le quotidien orange.

'Vaches à lait'

Côté allocations familiales, l'attitude des votants et la teneur de la campagne d'opposition ne sont pas restées sans critiques. L'électeur veut bien soulager les riches étrangers installés en Suisse, via le maintien du forfait fiscal, mais la classe moyenne 'peut bien continuer à être l’une des vaches à lait du système', assènent '24 heures' et 'La Tribune de Genève'.

Pour 'Le Nouvelliste', le mauvais résultat de dimanche est d'abord 'un échec cuisant' du PDC, qui 'a fait preuve d'un amateurisme prodigieux en partant seul au combat'.

Des alternatives

Malgré cette 'fessée' pour le PDC, la Suisse doit prendre soin de ses familles si elle veut préserver la relève du pays, avertit pour sa part 'Le Quotidien jurassien'. Renforcer 'les dispositifs existants (allocations, déductions fiscales, mesures pour concilier vie professionnelle et familiale) est possible sans risquer un bris de vaisselle devant le peuple', martèle 'La Liberté'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus