La situation des travailleurs âgés fait débat

Les 55 à 65 ans sans-emploi ont de grandes difficultés à retrouver un emploi. Leur situation ...
La situation des travailleurs âgés fait débat

La situation des travailleurs âgés fait débat

Photo: Keystone

Les 55 à 65 ans sans-emploi ont de grandes difficultés à retrouver un emploi. Leur situation a été examinée jeudi lors de la 2e conférence sur le thème des travailleurs âgés.

Les travailleurs âgés sont bien intégrés au marché du travail suisse, a dit jeudi devant la presse le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann. Le taux de chômage pour les personnes de plus de 50 ans se situe en dessous de la moyenne.

En revanche, une fois au chômage, ces personnes éprouvent des difficultés nettement plus grandes que les jeunes pour réintégrer le marché du travail.

Aucune mesure supplémentaire ne sera mise en oeuvre pour améliorer davantage la situation des travailleurs âgés, ont décidé les participants. Toutefois, les mesures prises en 2015 et l'effort de sensibilisation devront continuer.

Pour parvenir à cette conclusion, le conseiller fédéral a discuté avec les partenaires sociaux ainsi qu'avec des représentants fédéraux et cantonaux de la situation des travailleurs âgés. Le bilan général est positif, selon le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Le PS regrette le manque d'action

De leur côté, le PS et l'USS s'inquiètent de l'augmentation du taux de chômage dans la tranche d'âge 55 à 64 ans, ont-il fait savoir jeudi. Il a passé de 3% en 2013 à 3,9% en 2015.

La vice-présidente du PS Géraldine Savary regrette le manque d'action. Selon elle, 'des conférences et des tables rondes ne créent pas d'emploi ni de perspectives pour les travailleurs après 50 ans. Les paroles doivent se transformer en actes'.

L'Union syndicale suisse (USS), tout comme le PS, souhaite une meilleure protection contre le licenciement pour les salariés de longue date. 'Il est du devoir de la politique et de l'économie de pouvoir garantir aux citoyens une perspective professionnelle une fois passé leur 50ème anniversaire'.

De son côté, l'Union suisse des arts et métiers (usam) s'oppose à une protection contre le licenciement, qui ne peut être que contre-productive. Selon elle, les travailleurs âgés sont plus présents sur le marché de l'emploi en Suisse que dans les autres pays. Ils bénéficient même de conditions plus stables que les jeunes, a-t-elle souligné.

Trois conférences

La première conférence avait mis l'accent sur l'amélioration de la qualification professionnelle des travailleurs âgés. De plus, les employeurs devaient être sensibilisés à ce thème et l'assurance-chômage devait être adaptée aux besoins des chômeurs de plus de cinquante ans. Une troisième conférence est prévue dans un an.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus