La socialiste Ada Marra vise officiellement le Conseil des Etats

La socialiste Ada Marra est officiellement en course pour l'élection au Conseil des Etats en ...
La socialiste Ada Marra vise officiellement le Conseil des Etats

La socialiste Ada Marra vise le Conseil des Etats

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La socialiste vaudoise Ada Marra est officiellement en course pour l'élection au Conseil des Etats en octobre prochain. D'autres candidats peuvent encore se lancer. Le conseiller national Roger Nordmann annoncera jeudi sa décision. Un congrès tranchera le 27 avril.

La décision était attendue, elle est désormais effective: Ada Marra est candidate à la candidature. La conseillère nationale a annoncé mardi avoir déposé sa candidature auprès du PS lausannois. Elle souhaite succéder à Géraldine Savary, qui ne se représente pas.

Après trois législatures au Conseil national, Ada Marra, 46 ans, vise la Chambre des cantons. Dans sa lettre de candidature, publiée sur les réseaux sociaux, elle met en avant l'importance de la justice sociale, de l'égalité des chances et de l'intégration à travers l'accès à la formation et à un travail digne.

La Lausannoise, clairement ancrée à gauche, s'est positionnée sur les questions d'intégration et de défense des plus précaires. Elle préside la Fondation Mère Sofia, qui gère la Soupe populaire à Lausanne et s'est engagée dans la lutte contre l'illettrisme, comme présidente notamment de la Fondation Lire et Ecrire.

'Ma façon de faire de la politique, vous la connaissez: je ne suis pas contre les petits pas, mais avec de grandes chaussures. J'essaye de faire bouger les lignes', écrit-elle. La vice-présidente du PS Suisse rappelle sa force de conviction qui lui a permis de faire passer l'initiative parlementaire sur la naturalisation facilitée.

Aux dernières élections fédérales, elle avait obtenu le meilleur score socialiste, derrière Géraldine Savary et quelque 800 voix devant Roger Nordmann. Le conseiller national et chef de groupe pourrait également briguer le Conseil des Etats, lors des élections fédérales de cet automne. Il communiquera sa décision jeudi, a-t-il indiqué, sans autre commentaire. Autre conseiller national socialiste, Samuel Bendahan ne se présentera pas.

Le délai pour le dépôt des candidatures échoit le 9 avril pour la section lausannoise, et le 15 avril au niveau cantonal. Le dernier mot reviendra au congrès qui désignera son candidat le 27 avril.

La personne choisie fera liste commune avec la Verte Adèle Thorens Goumaz, qui a été désignée la semaine dernière par son parti. Ce ticket rose-vert tentera de décrocher les deux sièges vaudois à la Chambre des cantons et ainsi de reprendre le siège PLR, détenu depuis 2015 par Olivier Français, qui se représente.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus