La solidarité s'organise pour les sinistrés de Rolle (VD)

La solidarité s'organise pour la centaine de locataires dont l'immeuble a été la proie des ...
La solidarité s'organise pour les sinistrés de Rolle (VD)

La solidarité s'organise pour les sinistrés de Rolle (VD)

Photo: Keystone

La solidarité s'organise pour la centaine de locataires dont l'immeuble a été la proie des flammes mardi soir à Rolle (VD). Les familles sinistrées ont été provisoirement relogées. Certains appartements seront indisponibles une dizaine de jours, d'autres des mois.

L'Etablissement cantonal d'assurance (ECA) a procédé à un état des lieux du bâtiment dans la matinée. A ce stade, il est impossible d'évaluer son état exact, ni dans quel délai les appartements pourront être rendus aux locataires, a indiqué la municipalité de Rolle dans un communiqué publié en fin d'après-midi.

Au vu de la dangerosité du site, son accès restera interdit au public. Des rondes de surveillance seront assurées. Seuls les sinistrés pourront se rendre dans leur appartement, mais uniquement accompagnés d'un agent de sécurité.

Relogement provisoire

Les dégâts sont 'énormes', a déclaré à l'ats Stéphane Dufour, commandant du SDIS d'Etraz Région. L'immeuble, en forme de L, comprend une quarantaine d'appartements.

'Certains seront inhabitables pendant une dizaine de jours, d'autres durant plusieurs mois', estime le commandant. Mardi soir, toutes les familles ont pu être logées chez des proches ou des personnes qui ont spontanément mis des chambres à disposition. Seules trois personnes ont dormi dans l'abri PC de la commune.

Une solution provisoire de relogement a été trouvée pour tous les locataires, note la Municipalité. La situation à moyen terme est examinée au cas par cas. La commune et la coopérative sont toujours à la recherche de logements. Toutes les propositions sont les bienvenues.

Collecte de vêtements et d'argent

En parallèle, des actions se sont mises en place pour venir en aide aux sinistrés. Une collecte de vêtements est organisée mercredi, jeudi et samedi. Des vêtements, des jouets, des téléphones mobiles, des produits de toilette et de l'argent liquide sont les bienvenus, indique le site internet de la commune.

Le courrier postal des sinistrés est tenu à leur disposition à la Poste jusqu'à nouvel avis. Le contrôle des habitants réunit les informations utiles pour ceux qui auront besoin d'un logement de secours, à court ou moyen terme.

Les locataires vont être indemnisés. Mais l'évaluation va prendre quelques jours, a averti l'ECA.

Elan de solidarité

L'incendie génère un 'élan de solidarité extraordinaire', a relevé la commune. La municipalité a remercié 'toutes les personnes qui ont spontanément proposé un toit et un lit'.

Mercredi, un poste de commandement a été installé sur le parking de l'immeuble incendié, à la Prairie, avec une cellule d'accueil pour les pompiers et une cellule de soutien psychologique.

Sur la toiture

Le feu a pris mardi vers 18h30. Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait être lié à des travaux effectués sur la toiture. Une vingtaine de personnes, incommodées par la fumée, ont subi un contrôle sur place. Une nonagénaire a fait un malaise cardiaque dû au stress. Elle a été hospitalisée au CHUV. Un lapin et un chat ont perdu la vie.

L'incendie a provoqué un important dégagement de fumée, visible loin à la ronde. Mardi soir, la police recommandait à la population des quartiers proches de garder portes et fenêtres fermées. La situation était rétablie mercredi matin.

Le sinistre a été maîtrisé vers 06h00, a expliqué Stéphane Dufour. 'L'engagement des pompiers a été extrêmement compliqué. Le feu nous revenait dessus, en raison de la typicité du bâtiment qui n'avait, notamment, pas de murs coupe-feus', a-t-il ajouté. Le site est resté sous surveillance jusqu'en fin d'après-midi.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes