La taxe sur les sacs de poubelles améliore le tri en Valais

L'introduction de la taxe sur les sacs de poubelles en 2018 dans le Valais romand a eu un effet ...
La taxe sur les sacs de poubelles améliore le tri en Valais

La taxe sur les sacs de poubelles améliore le tri en Valais

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

L'introduction de la taxe sur les sacs de poubelles en 2018 dans le Valais romand a eu un effet positif sur le tri des déchets. Le volume d'ordures ménagères par habitant a diminué d'un tiers l'an dernier par rapport à 2017.

La taxe au sac a permis de rejoindre la moyenne suisse en matière de valorisation des déchets, a estimé mercredi lors d'une conférence de presse à Martigny (VS) Philippe Varone, président de l'Antenne Région Valais romand. En 2017, le taux de recyclage moyen en Suisse était de 52% contre 42% en Valais.

En 2017, les habitants du Valais romand avaient produit chacun 280 kilos d'ordures ménagères. Ce chiffre est tombé à 188 kilos l'an dernier, première année des sacs taxés. Et la taxe n'a pas provoqué de gros problèmes. Il n'y a pas eu d'augmentation des décharges sauvages, a précisé M. Varone. En revanche, les stations d'épuration des eaux ont enregistré une hausse de 15% des volumes traités.

Réfractaires amendés

Les habitants ne sont pas encore tous acquis au principe du sac taxé, constate M. Varone. En plus de ceux qui évacuent leurs ordures par les canalisations des toilettes, d'où l'augmentation de volume d'eaux à traiter, il y a les réfractaires au sac blanc ou au tri. Les communes ont infligé environ 5000 amendes d'un montant moyen de 150 francs.

La majorité des amendes ne concerne pourtant pas les contrevenants qui utilisent un sac noir non taxé au lieu du blanc taxé. Les trois quarts des amendes sont infligés pour des questions de tri. Ce sont des contrevenants qui déposent les déchets aux mauvais endroits ou plus simplement à côté des conteneurs prévus.

Le problème des plastiques

L'Antenne Région Valais romand est consciente des problèmes des usagers et des communes. Elle entend poursuivre les réflexions et le soutien aux communes sur deux thématiques particulières: les déchets verts et de cuisine et les plastiques. Quelques pistes existent pour réduire le volume de ces déchets dans les poubelles.

Le remplacement des taxes forfaitaires perçues jusqu'à fin 2017 par la taxe au sac ne devrait pas avoir pesé davantage sur le porte-monnaie des ménages du Valais romand. En moyenne, ils ont dépensé chacun 190 francs pour acheter 92 sacs, soit moins de deux par semaine. Dans la partie germanophone du canton, la taxe au sac existe depuis 1993.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus