Le National débloque trois millions de plus pour l'Universiade

L'Universiade d'hiver, prévue en 2021 en Suisse centrale, devrait recevoir 3 millions de francs ...
Le National débloque trois millions de plus pour l'Universiade

Le National débloque trois millions de plus pour l'Universiade

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

L'Universiade d'hiver, prévue en 2021 en Suisse centrale, devrait recevoir 3 millions de francs de plus de la Confédération. Par 181 voix contre 1, le National a décidé mercredi de porter le crédit pour cette manifestation à 14 millions.

Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. Près de 2500 étudiants du monde entier devraient participer aux joutes sportives de l'Universiade qui se dérouleront dans tous les cantons de Suisse centrale, avec Lucerne comme ville hôte. La majorité de la Chambre du peuple souhaite que les besoins spécifiques liés à l'organisation de cette manifestation puissent être pris en compte.

Le National a par ailleurs donné son aval aux autres crédits demandés par le Conseil fédéral: 8 millions pour les Jeux olympiques 2020 de la Jeunesse à Lausanne, 500'000 francs pour les Championnats du monde de hockey sur glace dans la même ville et à Zurich la même année, et 6 millions pour la rénovation du centre sportif de Malley liée à ces deux manifestations. La facture totale passe désormais à 28,5 millions.

Maints orateurs ont souligné l'importance de ces événements pour la jeunesse, le tourisme et le rayonnement de la Suisse dans le monde entier. Mais une minorité emmenée par Isabelle Chevalley (PVL/VD) a tenté de s'opposer à la rallonge de 3 millions pour l'Universiade, estimant insuffisant l'effort financier des cantons concernés et de la ville hôte. Elle a été battue par 142 voix contre 35.

Risques de sécurité

La Confédération devra assumer dans une faible mesure des tâches supplémentaires de sécurité et de soutien des autorités civiles par l’armée. Compte tenu de la conjoncture politique mondiale, le risque existe que la situation se péjore au point de rendre la tenue de toute grande manifestation sportive impossible, ou que le coût devienne prohibitif en raison de l'ampleur du dispositif de sécurité.

Pour le gouvernement, les organisateurs doivent désormais composer avec ce risque. Renoncer à organiser ces événements reviendrait à capituler face à ceux qui rejettent notre société libérale, écrit-il dans le message.

D'éventuels risques non identifiés pourraient également provoquer des surcoûts. Mais le Conseil fédéral juge le risque résiduel faible et supportable au vu des retombées escomptées. Aucune garantie de déficit de la Confédération n’est prévue pour les trois manifestations.

Patinoires soutenues

Une somme de 6 millions sera par ailleurs dévolue à la construction d’infrastructures de hockey sur glace décentralisées. Mais elle résulte de la réaffectation d'un crédit équivalent qui était destiné au centre national de hockey sur glace de Winterthour (ZH).

La fédération nationale a abandonné ce projet pour des raisons financières au profit d'une stratégie de décentralisation des installations. Dans ce cadre, plusieurs patinoires bénéficieront d'un coup de pouce financier, par exemple la Valascia à Ambri-Piotta (TI), l'Ilfis à Langnau (BE) ou Voyeboeuf à Porrentruy (JU).

/ATS
 

Articles les plus lus