Le Valais passe en état de situation extraordinaire

Le canton du Valais prend à son tour des mesures supplémentaires pour lutter contre le coronavirus ...
Le Valais passe en état de situation extraordinaire

Le Valais passe en état de situation extraordinaire

Photo: KEYSTONE/AP/Ariel Schalit

Le canton du Valais prend à son tour des mesures supplémentaires pour lutter contre le coronavirus. Décrétant l'état de situation extraordinaire, le Conseil d'Etat annonce lundi la fermeture de tous les établissements publics ne fournissant pas de services essentiels.

Dans un communiqué rendu public lundi à 11h50, le gouvernement 'estime nécessaire de prendre des mesures complémentaires et rapides pour assurer la protection de la population et retarder le mieux possible la propagation du virus.'

Concrètement, tous les restaurants, bars, cantines et la majorité des commerces seront fermés dès lundi 18h30. Unique exception: les magasins qui vendent des produits alimentaires et/ou de premières nécessité resteront accessibles à la population.

Les hôtels valaisans resteront aussi ouverts, contrairement à une première décision du Conseil d'Etat de les fermer dès mardi. La décision cantonale rendue publique en matinée est ainsi annulée, écrit l'Etat valaisan en soirée.

'Les mesures décrétées lundi après-midi par la Confédération priment sur celles préalablement décidées par les cantons, explique le gouvernement valaisan. Les hôteliers restent bien entendu libres de décider s’ils entendent ouvrir ou fermer leurs établissements, ajoute-t-il.

Les manifestations et rassemblements publics et privés sont désormais interdits. Les cours publics et privés sont suspendus jusqu’à nouvel ordre, de même que les activités liées aux services personnels.

En matière religieuse, les cultes de toutes les religions sont désormais prohibés. Les enterrements ne pourront avoir lieu que dans la stricte intimité et ce en tenant compte des normes d’hygiène en vigueur (distance sociale appropriée).

Ces décisions complètent celles annoncées dès vendredi, dont la fermeture des écoles, des structures d’accueil pour la petite enfance et des lieux de divertissement. Les visites dans les établissements et institutions sanitaires, tels les EMS, sont bannies, sauf exception justifiée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus