Le canton de Fribourg révise sa stratégie en matière de durabilité

Le canton de Fribourg veut répondre aux défis posés par le développement durable. Il met en ...
Le canton de Fribourg révise sa stratégie en matière de durabilité

Le canton de Fribourg révise sa stratégie en matière de durabilité

Photo: Philippe Lebet - Keystone-ATS

Le canton de Fribourg veut répondre aux défis posés par le développement durable. Il met en consultation une nouvelle stratégie se fondant sur l'Agenda 2030 de l'ONU, avec à la clé un investissement de 10,5 millions de francs jusqu'en 2026.

'Les éléments présentés sont assez banals, mais ils viennent répondre aux enjeux économiques, sociaux et écologiques de notre temps', a relevé lundi à Fribourg le conseiller d'Etat Jean-François Steiert, en charge de l'aménagement et de l'environnement (DAEC). Ces aspects constituent les piliers de l'action durable du canton.

'On confond souvent développement durable et politique climatique', a dit le magistrat socialiste. 'Même s'il y a des liens qui nous tiennent à coeur, des intersections'. La durabilité recouvre la biodiversité (préservation de l'environnement), la création d'emplois (prospérité économique) et la dimension sociale (avec la cohésion).

31 cibles

Le projet fribourgeois s'aligne sur les principes de l'Agenda 2030 adoptés par les 193 Etats membres des Nations Unies, dont la Suisse, a rappelé le conseiller d'Etat Olivier Curty, en charge de l'économie et de l'emploi. Le ministre démocrate-chrétien a mentionné la santé, l'égalité des sexes, l'eau, parmi les objectifs.

Plusieurs cantons ont déjà repris certaines des thématiques. Fribourg est actif pour sa part dans le domaine depuis bientôt 20 ans, avec notamment sa nouvelle Constitution cantonale de 2004, qui incluait la notion de développement durable, et l'instauration d'une première stratégie 'ambitieuse' en 2011, a ajouté Olivier Curty.

Ce dernier a encore cité les ambitions récemment dévoilées du canton dans le domaine de la transition énergétique, 'largement saluée'. A ses yeux, il importe aussi que l'Etat promeuve l'exemplarité. Pour ce faire, Fribourg a établi un catalogue de 31 cibles, a expliqué Marie-Amélie Dupraz-Ardiot, sa déléguée au développement durable.

Vastes changements

Il a fallu intégrer de nombreux éléments de grande envergure intervenus ces dernières années, a détaillé Marie-Amélie Dupraz-Ardiot. Parmi eux figurent la stratégie énergétique 2050, le réchauffement climatique, la numérisation de l'économie et les menaces sur la biodiversité.

Le travail a impliqué une centaine de personnes de l'administration. La démarche visait à faire d'une pierre plusieurs coups, a noté la déléguée cantonale au développement durable, en se référant encore à la réduction des inégalités, à l'alimentation saine ou à la promotion des PME innovantes et de l'économie circulaire.

L'idée a consisté à 'valoriser ce qui se fait, ce qui existe et à proposer des mesures de renforcement', a résumé Marie-Amélie Dupraz-Ardiot. Trois axes ont été retenus: les politiques publiques, le fonctionnement propre de l'Etat et le soutien apporté à des projets de tiers (par exemple le label Fourchette verte).

'C'est aussi un atout de compétitivité pour le canton de Fribourg', a complété Jean-François Steiert. Le projet, qui porte sur la période 2020-2026, est en phase de consultation jusqu'au 20 avril, avant le passage devant le Grand Conseil à l'automne. L'entrée en vigueur est agendée au 1er janvier 2021.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus