Le climat au coeur des préoccupations de la génération Z

Le changement climatique est considéré comme le problème le plus important auquel fait face ...
Le climat au coeur des préoccupations de la génération Z

Le climat au coeur des préoccupations de la génération Z

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/RODRIGO JIMÉNEZ

Le changement climatique est considéré comme le problème le plus important auquel fait face le monde, selon une enquête d'Amnesty International, réalisée auprès de 10'000 jeunes de 18 à 25 ans dans 22 pays. En Suisse, l'inégalité de revenus arrive juste avant.

Les jeunes, représentants de la génération Z, devaient choisir cinq enjeux majeurs pour l'époque dans une liste de 23 propositions. Au total, 41% choisissent le changement climatique devant la pollution (36%) et le terrorisme (31%). Pour Amnesty, l'inaction des dirigeants face au changement climatique les place en rupture avec les jeunes.

Le sondage est publié alors que la conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP25) entame lundi sa deuxième semaine à Madrid. 'En cette année où les jeunes se sont mobilisés en masse pour le climat, il n'est pas surprenant que de nombreuses personnes interrogées y voient l'un des problèmes les plus importants auxquels nous sommes confrontés', selon Julie Verhaar, secrétaire générale ad intérim d'Amnesty International.

Droits humains

L’enquête 'L’Avenir de l’humanité' révèle qu’en plus du changement climatique, les jeunes accordent également une grande importance aux droits humains en général. Selon la majorité (73%), c’est en premier lieu leur gouvernement qui doit faire en sorte de les protéger.

Outre le climat, d'autres préoccupations quotidiennes ressortent au plan national. La corruption est le plus souvent citée comme l'un des problèmes majeurs (36%), suivie de l'instabilité économique (26%), la pollution (26%), l'inégalité des revenus (25%), le changement climatique (22%) et la violence contre les femmes (21%).

En Suisse, l'inégalité des revenus (45%), le changement climatique (39%) et la pollution (31%) sont cités comme les problèmes nationaux les plus importants, suivis de la migration (28%) et de l'inégalité entre les genres (27%).

Mouvements de contestation

Les résultats de l'enquête sont publiés à un moment où les manifestations massives se multiplient à travers le monde, de l'Algérie au Chili, en passant par Hong Kong, l'Iran, le Liban et le Soudan. Beaucoup de ces mouvements ont été dirigés par des jeunes et des étudiants, qui ont dénoncé la corruption, l'inégalité et l'abus de pouvoir, note Amnesty.

Selon l'organisation de défense des droits de l'homme, les événements de 2019 doivent inciter les gouvernants à écouter la jeune génération et à l'inclure à la table des négociations 'lorsqu'il s'agit de prendre des décisions la concernant'. Si l'on fait la sourde oreille, les crises ne feront qu'empirer.

L'enquête a été menée du 6 septembre au 2 octobre par l’organisme Ipsos MORI. Les pays dans lesquels l’enquête a été réalisée couvrent les six continents: Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Brésil, Canada, Corée du Sud, Espagne, Etats-Unis, Hongrie, Inde, Kenya, Mexique, Nigeria, Pakistan, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Taiwan, Tunisie, Ukraine.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus