Le dalaï-lama accueilli dans une cathédrale pleine à Zurich

Le dalaï-lama a clos sa quatrième visite en Suisse samedi par une célébration dans la cathédrale ...
Le dalaï-lama accueilli dans une cathédrale pleine à Zurich

Le dalaï-lama accueilli dans une cathédrale pleine à Zurich

Photo: Keystone

Le dalaï-lama a clos sa quatrième visite en Suisse samedi par une célébration dans la cathédrale de Zurich. Aux côtés de représentants d'autres religions, il a appelé à la paix dans le monde. En passant, il a révélé le secret de son apparence juvénile à 81 ans.

Il a fallu un écran géant devant le Grossmünster de Zurich pour permettre aux curieux de jeter un coup d'oeil sur le chef spirituel des Tibétains. L'assemblée a largement dépassé le millier de personnes.

De concert avec un rabbin, un imam et des représentantes de la communauté hindouiste, catholique et protestante, le dalaï-lama a dit une prière pour la paix. 'Souvenons-nous qu'en ce moment même beaucoup de personnes vivent des moments terribles, malheureusement souvent au nom de la religion', a-t-il déclaré.

Et ceci alors que toutes les religions du monde prônent les mêmes valeurs comme l'amour pour le prochain et la tolérance. 'J'apprécie beaucoup que cette rencontre ait été organisée. Se rencontrer est le meilleur moyen d'exprimer des valeurs communes', a-t-il ajouté.

Le dalaï-lama a appelé l'assemblée à s'engager pour la paix et à prendre soin des valeurs intérieures 'et pas que du paraître'. Prendre soin des valeurs intérieures et la paix intérieure sont toutefois bénéfiques à l'apparence, a-t-il dit en pouffant. .

Pas d'opération

'Regardez-moi. Je n'ai presque pas changé depuis vingt ans et cela sans chirurgie esthétique': méditer, trouver la sérénité et approcher les gens avec le sourire sont les secrets d'une apparence juvénile, a résumé le dalaï-lama.

Après la cérémonie, les divers représentants religieux et invités ont pris un repas commun. Une famille syrienne réfugiée avait préparé des spécialités kurdes, mais l'émincé à la zurichoise était également au menu.

De nombreux politiciens avaient pris place dans la cathédrale aux côtés de Tibétains et de Suisses. Le président du Conseil d'Etat zurichois Mario Fehr (PS) ainsi que la maire de Zurich Corine Mauch (PS) étaient présents.

Le consulat général de Chine avait protesté contre ces honneurs, mais les autorités de la Ville avaient fait savoir qu'elles rencontraient qui bon leur semblent.

La prière pour la paix a marqué le point d'orgue de la visite de quatre jours en Suisse du dalaï-lama. Ce dernier se rend par la suite en Slovaquie, en Tchéquie et en Italie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes