« Le danger à Bondo est toujours aussi élevé », avertit un géologue

Les éboulis du Piz Cengalo poussés jusqu'à Bondo (GR) représentent un danger pour le village ...
« Le danger à Bondo est toujours aussi élevé », avertit un géologue

Photo: Keystone

Les éboulis du Piz Cengalo poussés jusqu'à Bondo (GR) représentent un danger pour le village, avertit samedi Andreas Huwiler, le géologue du département de la forêt et des dangers naturels des Grisons. Ils peuvent se déplacer à tout moment, selon lui.

Une partie des quatre millions de mètres cubes de roche, qui se sont détachés mercredi du Piz Cengalo, recouvre d'anciennes coulées, qui datent de quelques années, explique M. Huwiler dans un entretien diffusé samedi par la Neue Zuercher Zeitung.

La quantité de matériaux mouvants est actuellement 'très, très élevée', poursuit-il. Le plus grand danger apparaît lorsqu'il pleut plusieurs jours ou en cas d'orage, ajoute-t-il.

Des milliers d'années

M. Huwiler estime que le dégel du pergélisol n'est pas le seul déclencheur de l'éboulement de Bondo, l'un des plus importants de ces cent dernières années. Les processus, qui précèdent un tel événement, prennent des milliers d'années, note-t-il, soulignant qu'il pourrait se produire à tout moment de l'année.

L'expert ne s'attend donc pas une augmentation dramatique des éboulements au cours des prochaines décennies malgré le réchauffement climatique. Il doute même que cela ait une influence statistique significative.

Pour Andreas Huwiler, une surveillance complète du site est illusoire pour des raisons financières et de personnel. Le canton limite ses efforts aux endroits où les dommages potentiels sont les plus importants. Dans les Grisons, cette pratique correspond à 10% de la superficie.

/ATS
 

Actualités suivantes