Le nouveau concept de sécurité a fait ses preuves à la Züri Fäscht

La ville de Zurich a été en liesse durant près de trois jours. Grâce à la météo et à un nouveau ...
Le nouveau concept de sécurité a fait ses preuves à la Züri Fäscht

Le nouveau concept de sécurité a fait ses preuves à la Züri Fäscht

Photo: Keystone

La ville de Zurich a été en liesse durant près de trois jours. Grâce à la météo et à un nouveau concept de sécurité, tout s'est bien passé pour les près de deux millions de personnes qui ont participé à la Züri Fäscht. La fête s'est conclue sous un soleil radieux.

Malgré un temps moins favorable que lors de la dernière édition de 2013 - samedi, il a plu quasiment toute la journée -, les organisateurs se réjouissent d'une fête 'couronnée de succès et pacifique' dans un communiqué diffusé dimanche. Durant les deux nuits, quelque 800'000 personnes ont afflué chaque fois dans la métropole.

Malgré cette forte densité, il n'y a jamais eu de situation critique sur les bords du lac. Outre la météo, le nouveau concept de sécurité a certainement aussi joué un rôle dans le bon déroulement de la manifestation.

Lors de la dernière édition, il y a trois ans, les organisateurs avaient dénombré 2,3 millions de visiteurs. On avait alors frôlé une panique de masse sur le Quaibrücke et une personne s'était blessée. La police et le comité d'organisation avaient alors décidé d'opérer quelques changements pour l'édition de cette année.

Plus de place pour les visiteurs

De nouveaux emplacements ont ainsi permis de répartir les visiteurs sur une superficie plus importante et les stands du marché n'étaient installés que d'un côté de la rue, pour libérer plus de place. Une application ad hoc pour les téléphones portables, téléchargée 60'000 fois, a aussi contribué à mieux gérer les flux.

'Le concept a fait ses preuves', a dit le porte-parole de la police Marco Cortesi, interrogé par l'ats. Après les deux d'artifice, par exemple, on a conseillé par haut-parleur aux gens d'éviter le Quaibrücke. 'Nous avons réussi à bien diriger les flux de personnes', conclut M. Cortesi. Un constat partagé par Eve Baumann, porte-parole de la Züri Fäscht.

80'000 fusées tirées dans le ciel

Des concerts se sont déroulés sur 60 scènes. Pour le ravitaillement solide et liquide, 130 tentes et 300 stands étaient à la disposition du public. Un luna park proposait 70 installations et de nombreux spectacles et animations ont été présentés dans les airs, sur une corde, sur la Limmat ou sur le lac.

Pour éviter les pics d'affluence, il y a eu cette année trois feux d'artifice au lieu de deux. Quelque 80'000 fusées ont paré le ciel d'oeuvres colorées vendredi et samedi soir.

Chute de sept mètres dans le vide

Du côté de la police, on annonce aussi que l'édition 2016 s'est déroulée sans gros incident. Les forces de l'ordre ont surtout dû intervenir pour de nombreuses bagarres après minuit, lorsque l'abus d'alcool se fait sentir. Plusieurs plaintes ont aussi été déposées pour harcèlement sexuel.

La police cantonale avait arrêté treize personnes jusqu'à dimanche matin, la plupart d'entre elles pour ébriété. La police municipale, pour sa part, a arrêté sept personnes, prononcé plusieurs interdictions de périmètre et enregistré de nombreuses plaintes à cause du bruit des feux d'artifice.

Les secouristes ont pris en charge quelque 420 patients durant les deux nuits de fête. Parmi ces personnes, 67 ont dû être conduites à l'hôpital pour être traitées ou pour des examens. Une consommation excessive d'alcool ou des coupures aux pieds sont les causes de prise en charge les plus fréquentes.

Le cas le plus sérieux est celui d'un jeune homme de 20 ans, qui s'est grièvement blessé en tombant d'un pont pour une raison indéterminée. Il a fait une chute de sept mètres dans le vide.

/ATS


Actualisé le