Le nouveau ministre écologiste zurichois hérite des travaux publics

La Direction des travaux publics zurichois passe aux mains des écologistes. L'ingénieur Martin ...
Le nouveau ministre écologiste zurichois hérite des travaux publics

Le nouveau ministre écologiste zurichois hérite des travaux publics

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

La Direction des travaux publics zurichois passe aux mains des écologistes. L'ingénieur Martin Neukom, récemment élu au gouvernement cantonal, s'est vu attribuer lundi le département souhaité. L'UDC Natalie Rickli, autre nouvelle entrante, reprend la Santé.

Les Travaux publics étaient jusqu'ici dirigés par l'UDC Markus Kägi, qui s'est retiré lors des élections cantonales du 24 mars dernier. La Direction de la santé était elle gérée par le libéral-radical Thomas Heiniger, qui ne s'est pas représenté non plus. Les cinq conseillers d'Etat réélus conservent leur dicastère.

Nomination 'logique', pour les Verts

Les Verts zurichois ont immédiatement fait part de leur satisfaction après la répartition des départements. La désignation de Martin Neukom à la tête des Travaux publics correspond aux voeux de la direction du parti et est 'logique' compte tenu de ses compétences, ont-ils communiqué. L'ingénieur de 32 ans, qui a commencé sa carrière par un apprentissage dans la construction, est un spécialiste des cellules solaires.

'Je veux faire avancer le canton de Zurich en matière de protection du climat et de l'environnement', a déclaré Martin Neukom suite à l'attribution des dicastères. L'assainissement énergétique des bâtiments est l'un des leviers clés pour la réduction des émissions de CO2 et l'écologiste a promis durant la campagne électorale un grand plan en la matière.

Natalie Rickli satisfaite

Natalie Rickli, pour sa part, avait déjà signalé son intérêt pour la Santé avant son élection. Celle qui est encore conseillère nationale pour quelques semaines se réjouit des quatre prochaines années à la tête de ce département, a-t-elle dit. L'habitante de Winterthour âgée de 42 ans n'a pas voulu dévoiler ses projets à ce stade, si ce n'est que les coûts de la santé devaient être maîtrisés.

La politicienne UDC a rempli de justesse sa mission de défendre le second siège gouvernemental de sa formation, à la suite du retrait de Markus Kägi, lors des élections cantonales du 24 mars. Tenante de la ligne dure du parti, elle est arrivée en septième et dernière position élective.

La surprise Martin Neukom

Surfant pleinement sur la 'vague verte', le jusqu'alors peu connu Martin Neukom - il siégeait au Grand Conseil depuis 2014 - a lui créé la sensation en se classant au sixième rang. C'est le PLR qui a fait les frais de ce succès surprise. Ce parti a perdu l'un de ses deux sièges, laissé vacant par Thomas Heiniger. C'est la première fois qu'il ne compte qu'un fauteuil au gouvernement zurichois.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus