Le système social suisse porte encore l'héritage coercitif du passé

Le système social suisse porte encore les traces des mesures coercitives qui ont touché plusieurs ...
Le système social suisse porte encore l'héritage coercitif du passé

Le système social suisse porte encore l'héritage coercitif du passé

Photo: Keystone/ANTHONY ANEX

Le système social suisse porte encore les traces des mesures coercitives qui ont touché plusieurs centaines de milliers de personnes au XXe siècle. Des améliorations s'imposent, selon les conclusions du PNR 76 'Assistance et coercition', présentées jeudi à Berne.

Ainsi, le droit à la participation et à l’autodétermination des personnes vivant dans la précarité n’est pas toujours garanti, écrit le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué. Plus de 150 scientifiques ont participé à ce Programme national de recherche (PNR).

Au cours du XXe siècle, plusieurs centaines de milliers de personnes ont été touchées par des mesures de coercition à des fins d’assistance ou des placements extrafamiliaux, et nombre d’entre elles ont été victimes de maltraitance, d’abus et/ou d’exploitation économique.

Les institutions du système social 'portent encore ce lourd héritage', selon les auteurs. Des améliorations ont entre-temps été réalisées dans de nombreux domaines, mais certaines mesures légitimées par la loi restent coercitives ou sont perçues comme telles.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus