Les Suisses diraient « oui » à l'initiative contre le mitage

Si les Suisses avaient voté en décembre, ils auraient accepté l'initiative populaire contre ...
Les Suisses diraient « oui » à l'initiative contre le mitage

Si les Suisses avaient voté en décembre, ils auraient accepté l'initiative populaire contre le mitage qui est soumise au vote le 10 février prochain. Selon le premier sondage gfs.bern pour la SSR, 63% des sondés se disent plutôt ou très favorables au texte.

Dans le détail, les sympathisants des Verts (87%) et du parti socialiste (76%) soutiennent nettement le texte de l'initiative, détaille l'enquête publiée vendredi. Ils sont suivis par les partisans de l'UDC (65%) et ceux des Vert'Libéraux (61%). Ce sont les partisans des partis PDC et PLR qui sont le plus opposés au texte.

Les différences par région linguistique sont faibles. Les électeurs alémaniques soutiennent à 65% le texte, soit légèrement davantage que leurs concitoyens latins, qui se disent à 58% favorables ou plutôt favorables.

Paysage défiguré

Pour les partisans du texte, le mitage défigure le paysage suisse et porte préjudice aux générations futures. Les opposants mettent en avant la loi fédérale sur l'aménagement du territoire, votée en 2013, et qui permet de lutter efficacement contre le mitage.

L'institut gfs.bern note toutefois que le stade de formation de l'opinion est encore bas et que ces résultats sont donc amenés à évoluer. Le rejet de l'initiative peut être considéré comme probable, estime l'institut. Généralement, au cours de la campagne, la tendance à l'approbation diminue.

Nouvelles règles

L'initiative populaire fédérale des Jeunes Verts 'Stopper le mitage - pour un développement durable du milieu bâti' demande une densification de l'habitat à l'intérieur des villes et agglomérations. L'initiative propose aussi de nouvelles règles pour les constructions hors des zones à bâtir. Là aussi, elle se veut très limitative, que ce soit pour l'agriculture ou le tourisme.

Le sondage SSR a été réalisé entre le 4 et le 13 décembre par téléphone et en ligne auprès de 3028 personnes représentatives des citoyens suisses. La fourchette d'incertitude statistique est de +/- 2,9 points de pourcentage.

/ATS
 

Actualités suivantes