Les citoyens se mobilisent pour les sans-abri

Armoires à couvertures, distribution de tartines et de vin chaud, festival de soupes: les initiatives ...
Les citoyens se mobilisent pour les sans-abri

Les citoyens se mobilisent pour les sans-abri

Photo: Keystone

Armoires à couvertures, distribution de tartines et de vin chaud, festival de soupes: les initiatives citoyennes et d'associations ne manquent pas d'originalité pour venir en aide aux sans-abri ou aux plus démunis. Une aide bienvenue en cette période de grand froid.

Outrés par le comportement 'arbitraire' de la police à l'égard des sans-abri et des Roms, des étudiants ont installé un distributeur de couvertures en plein centre de Genève en novembre dernier: ouvert à tous et que tout un chacun peut approvisionner.

Quelques mois plus tard, Lausanne leur emboîte le pas. Comme le révélait cette semaine le quotidien 24 heures, une armoire à couvertures, vêtements chauds et sacs de couchage se dresse depuis samedi sur la place de la Riponne à Lausanne.

Cette initiative citoyenne émane des sans-abri eux-mêmes et 'nous ne pouvons que la saluer', car elle vient compléter l'offre publique', a commenté le municipal de la Ville Oscar Tosato, en charge notamment de la cohésion sociale.

Pic pendant les fêtes

A Genève, Café Cornavin offre de la nourriture, des habits et de l'aide aux toxicomanes ou ex-toxicomanes. La liste des aides de ce type dans la cité de l'Arc lémanique est vaste, car la ville a une longue histoire de mobilisation en faveur des sans-abri.

A Neuchâtel ou à La Chaux-de-Fonds (NE), ce genre d'actions semblent se faire plus rares, car 'il n'y a pas de sans-abris'. A La Chaux-de-Fonds par exemple, la fondation pour adultes en difficultés sociales 'accueille toute personne qui en a besoin sous différentes formes', a précisé la Ville à l'ats.

De manière générale, la mobilisation est plus importante durant les fêtes. De nombreuses paroisses de l'Armée du Salut ouvrent ainsi leurs portes. D'autres associations, comme le bateau Genève distribue tartines et boissons chaudes et Fribourg organise même un festival de soupes.

Un concept similaire existe déjà à Genève et Lausanne, avec notamment la Soupe populaire de la Fondation Mère Sofia. L'offre tient en revanche toute l'année et un repas équilibré a remplacé le potage.

Mieux dehors?

Dans plusieurs villes de Suisse, comme Zurich, Berne, Bâle ou encore Lausanne, des patrouilles sillonnent les rues en hiver pour repérer des sans-abri et les inviter à se rendre dans des centres d'accueil.

Certains souhaitent dormir dehors, rappelle toutefois Silvio Flückiger, à la tête de l'Association 'Pinto' à Berne. Ces personnes ont l'habitude, sont bien équipées et s'installent dans des endroits chauffés.

Les organisations d'aide respectent en principe leur choix. Sauf si leur état se détériore et qu'ils mettent leur santé en péril, a expliqué Silvio Flückiger à l'ats. Par ville, 15 à 30 personnes refusent en moyenne de se faire aider.

A Lausanne. la police communale et l'équipe mobile d'urgences sociales du canton de Vaud distribuent des sacs de couchage aux sans-abri qu'elles rencontrent ou qui font appel à elles.

Tempête hivernale

Des gestes qui tombent à pic par ce front froid qui fait son retour en Suisse et la tempête qui a balayé le pays cette nuit. Durant le week-end, la neige fera également son retour en plaine, selon MétéoSuisse.

Face à cette nouvelle vague de froid qui déferle, les deux grandes villes lémaniques ont d'ailleurs annoncé qu'elles augmentaient les capacités d'accueil dans les structures destinées aux sans-abri. A partir de dimanche soir, il sera possible d'accueillir 30 sans-abri supplémentaires à Lausanne.

La Ville de Genève a quant à elle annoncé l'ouverture jusqu'au 10 avril d'un abri de la protection civile de 70 places destiné à l'accueil des mineurs non accompagnés et des familles se retrouvant sans toit durant l'hiver.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus