Les demandes d'asile ont reculé de plus 60% en novembre sur un an

Les demandes d'asile sont en forte baisse en Suisse: au mois de novembre, leur nombre a baissé ...
Les demandes d'asile ont reculé de plus 60% en novembre sur un an

Les demandes d'asile ont reculé de plus 60% en novembre sur un an

Photo: Keystone

Les demandes d'asile sont en forte baisse en Suisse: au mois de novembre, leur nombre a baissé de 66% par rapport au même mois de l'année précédente. Il atteint 2749 requêtes. Comparé à octobre, 133 demandes de moins ont été effectuées (-6%).

C'est surtout le nombre de requérants d'asile afghans qui a chuté: −2277 en une année, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué. Cette diminution s'explique par la fermeture de la route migratoire des Balkans, a précisé à l'ats son porte-parole Martin Reichlin.

Le nombre d'Afghans à demander l'asile en Suisse est habituellement faible. Mais une arrivée importante de migrants ayant emprunté cette route avait été enregistrée les quatre derniers mois de 2015. Le nombre de requérants d'asile irakiens et syriens continue également de baisser, avec respectivement 516 et 825 demandes en moins.

En novembre, les principaux pays de provenance des requérants arrivés en Suisse ont été l'Érythrée avec 500 demandes, soit 24 de plus qu'en octobre, la Syrie (166 demandes), la Guinée (139 demandes), l'Afghanistan (109 demandes) et le Sri Lanka (92 demandes).

Bien moins que prévu

Depuis le début de l'année, 25'441 demandes d'asile ont été enregistrées, contre 34'653 au cours de la même période de 2015, ce qui représente une baisse de 36,2%. Le nombre total de demandes pour 2016 devrait donc se situer bien en dessous des prévisions qui était d'environ 30'000.

Le SEM indique avoir traité 2749 demandes d'asile en première instance en novembre. Parmi celles-ci, 758 ont abouti à une décision de non-entrée en matière sur la base de l'accord de Dublin, 474 à l'octroi de l'asile et 678 à l'admission provisoire. Le nombre de cas en suspens en première instance a diminué de 612 unités.

Si le nombre de requérants d'asile diminue, le SEM dispose aussi de plus de temps et de capacités pour traiter les cas pendants, d'où ce fort fléchissement, a expliqué Martin Reichlin. Il faut éviter qu'une personne attende plus d'une année, c'est aussi ce que vise la nouvelle loi sur les étrangers, a-t-il rappelé.

La Confédération donne également les chiffres concernant ceux qui ont dû quitter la Suisse 'sous escorte'. Au mois de novembre, 641 personnes ont dû partir sous le contrôle des autorités.

Solidarité avec les Etats Dublin

Le SEM a demandé la prise en charge de 1028 requérants à d'autres États Dublin et 217 ont été transférés dans l'État compétent. De son côté Berne a reçu 450 demandes de prise en charge émanant d'autres États Dublin et 56 personnes ont été transférées en Suisse.

Soixante-quatre réfugiés syriens en provenance du Liban et 49 personnes en provenance de Grèce et d'Italie ont par ailleurs été accueillis dans le pays. Ces derniers ont été transférés en Suisse pour aider les États Dublin confrontés à une crise migratoire. Ce programme de relocalisation de l'Union européenne a permis d'accueillir 161 personnes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus