Les femmes manifestent pour obtenir enfin l'égalité salariale

A côté de l'égalité salariale, la Journée des droits des femmes jeudi en Suisse a été l'occasion ...
Les femmes manifestent pour obtenir enfin l'égalité salariale

Les femmes manifestent pour obtenir enfin l'égalité salariale

Photo: Keystone/PETER KLAUNZER

A côté de l'égalité salariale, la Journée des droits des femmes jeudi en Suisse a été l'occasion de s'inquiéter des requérantes d'asile qui ont subi des violences sexuelles dans leur pays d'origine ou en exil. Une pétition visant à mieux les protéger a été déposée.

Muni de plus de 8000 signatures, le texte du collectif 'Appel d'elles' a été remis à la Chancellerie fédérale. Un choeur de militantes a ensuite entonné une chanson à l'attention de la ministre de la justice Simonetta Sommaruga. Le collectif souhaite être reçu par la conseillère fédérale pour débattre de la question.

En expulsant du territoire suisse - au nom des accords de Dublin ou pour d'autres raisons - des femmes qui ont été victimes de violences sexuelles, l'Administration fédérale met en jeu leur vie ainsi que celle de leurs enfants, d'après le collectif. 'Un traitement indigne de la Suisse'. Ces femmes devraient bénéficier d'une meilleure protection et leurs demandes être examinées de manière approfondie.

Egalité salariale

Environ 500 femmes ont manifesté à Berne pour réclamer l'égalité salariale. Plusieurs d'entre elles ont critiqué la récente décision du Conseil des Etats de renvoyer en commission un projet visant à imposer la transparence salariale aux entreprises. 'Inacceptable, même illégale', selon les oratrices.

L'égalité des sexes est ancrée dans la Constitution depuis près de 40 ans, ont-elles souligné, en scandant: 'Egalité salariale. Point. Final'. Un slogan repris par les manifestants, femmes et hommes. Membre du comité directeur d'Unia, Corinne Schärer a rappelé que 'l'égalité salariale est un mandat constitutionnel, pas un cadeau fait aux femmes!'

A travers tout le pays, des milliers de personnes ont protesté contre 'les manœuvres dilatoires du monde politique', et le mépris des droits des femmes. 'Les politiciennes et politiciens bourgeois ainsi que le patronat piétinent les droits des femmes', tonne le syndicat, qui a parallèlement mené des actions dans les entreprises.

Dans le canton du Jura, Unia Transjurane a déposé à la Chancellerie une initiative pour l'égalité salariale hommes-femmes. Les dispositions législatives existent, mais leur application est lacunaire, d'après les initiants. Leur texte est doté de 3423 signatures; pour qu'il aboutisse, il faut au moins 2000 paraphes valables.

Plus de femmes en politique

Autre axe de cette journée, un spot vidéo a été lancé afin d'inciter les femmes à s'engager en politique, car leur proportion stagne voire recule. Il s'agit d'encourager les partis à mettre en place les conditions nécessaires pour que les femmes s'impliquent davantage, explique la Commission fédérale pour les questions féminines (CFQF). Cette vidéo donne la parole à des politiciennes actives dans sept partis.

Au parlement fédéral, les femmes représentent 32% du Conseil national et 15% du Conseil des Etats. D'après la CFQF, 'au niveau cantonal, les chiffres sont analogues voire plus bas, à de rares exceptions près'.

Cette dernière compte prendre contact avec les partis pour les sensibiliser à la parité et aux mesures à envisager en vue des élections fédérales de 2019. 'C'est aujourd'hui que les femmes doivent s'engager, que les partis doivent leur faire de la place, afin qu'elles puissent représenter dignement la moitié de la population', rebondit Travail.Suisse dans un communiqué.

Interventions socialistes

'Il a suffi d'une vingtaine d'hommes des partis bourgeois élus au Conseil des Etats pour retarder un projet de révision de la loi sur l'égalité, un projet tiède déjà dilué à l’eau froide par sa commission', écrit l'organisation indépendante des travailleuses et travailleurs.

Pour protester contre 'l'indifférence affichée par les politiciens (mais aussi quelques politiciennes) bourgeois-es vis-à-vis de l'égalité des droits entre les femmes et les hommes', les membres du groupe parlementaire socialiste étaient vêtus de noir jeudi au Palais fédéral. Ils ont déposé des interventions exigeant des mesures effectives pour enfin concrétiser l'égalité. D'autres seront aussi soumises aux parlements cantonaux et communaux.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus