Les fitness ont jusqu'au 22 juin 2017 pour déposer leur initiative

Les centres de fitness ont jusqu'au 22 juin 2017 pour déposer leur initiative visant au remboursement ...
Les fitness ont jusqu'au 22 juin 2017 pour déposer leur initiative

Les fitness ont jusqu'au 22 juin 2017 pour déposer leur initiative

Photo: Keystone

Les centres de fitness ont jusqu'au 22 juin 2017 pour déposer leur initiative visant au remboursement de leurs prestations par l'assurance maladie de base. Le délai a été publié mardi dans la 'Feuille fédérale'.

L'initiative 'Oui à la médecine du mouvement' a été lancée par Fédération suisse des centres de fitness et de santé. Elle demande une prise en charge de programmes certifiés destinés au maintien de la forme qui ont des effets bénéfiques sur la santé cardio-vasculaire et la santé musculo-squelettique.

Si le Parlement ne devait pas avoir adopté de telles règles dans les trois ans suivant l'acceptation de l'initiative, le Conseil fédéral devrait édicter lui-même des dispositions transitoires. Celles-ci prévoient le remboursement à 100% pendant deux ans d'un programme certifié pour les personnes qui n’ont jamais pratiqué d’activité physique bénéfique pour la santé.

Pour les autres, la prise en charge serait de 80%, si elles apportent la preuve qu’elles se rendent régulièrement dans un centre de maintien de la forme ou un autre centre d’activités physiques. L'assurance maladie verserait aussi un montant équivalant à 80% d’un programme à celui qui apporte la preuve de sa bonne santé cardio-vasculaire et musculo-squelettique au moyen d’un test mesurant force, endurance, coordination et mobilité.

Seraient pris en charge les conseils personnalisés pour changer de mode de vie ainsi que les programmes certifiés comprenant des entraînements supervisés d'endurance et de musculation avec des appareils de musculation ou des accessoires.

Lutter contre le manque d'activité

Selon les centres de fitness, le manque d'activité physique et les coûts qui en résultent via le surpoids, les maladies cardio-vasculaires et certaines maladies psychiques constituent le grand défi du 21e siècle. Le médicament le plus efficace et sans effets secondaires serait l'exercice.

Au total, environ 850'000 personnes s'entraînent dans un centre de fitness en Suisse, selon la fédération. L'initiative n'engendrerait pas la gratuité des abonnements. Seuls les programmes certifiés par des spécialistes et prescrits par des médecins seraient couverts.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus