Les mouvements de roche s'intensifient au Piz Cengalo (GR)

Les mouvements de roche s'accéléraient vendredi au Piz Cengalo, qui a connu d'importants éboulements ...
Les mouvements de roche s'intensifient au Piz Cengalo (GR)

Les mouvements de roche s'intensifient au Piz Cengalo (GR)

Photo: Keystone

Les mouvements de roche s'accéléraient vendredi au Piz Cengalo, qui a connu d'importants éboulements à partir du 23 août. Entre 200'000 et 500'000 mètres cubes risquent de dévaler samedi matin, ont averti les autorités de la commune de Bregaglia (GR).

Le danger pour la région de Bondo, village qui avait été touché en août, n'est toutefois pas plus grand que jusqu'à présent, précise le communiqué. Ces mouvements ne sont pas inattendus: la montagne est sous surveillance 24 heures sur 24 et le dispositif de sécurité est prêt à toute éventualité.

Quelques minutes

Si une coulée devait descendre, le système d'alarme automatique se déclencherait. Le temps d'alerte est de quatre minutes le jour et de deux minutes la nuit.

Mercredi 23 août, trois millions de mètres cubes s'étaient détachés de la montagne. L'éboulement a emporté huit promeneurs - toujours portés disparus et qui n'ont probablement pas survécu, selon les autorités - endommagé des mayens et détruit des étables.

Eboulements et coulées de boue se succèdent depuis dans le Val Bregaglia et son vallon latéral Bondasca, notamment le 1er septembre, encore favorisés par les pluies tombées sur la région.

Les habitants de Bondo, une centaine de personnes, ont évacué leurs maisons et n'ont pas pu y retourner depuis.

Message rassurant

L'éboulement prévu samedi survient alors que l'office du tourisme régional a lancé un message pour rassurer les visiteurs potentiels. Des touristes inquiets ont téléphoné ces dernières semaines et de nombreuses annulations ont été effectuées, a indiqué vendredi Michael Kirchner, directeur de l'organisation Bregaglia Engadine Tourisme, cité dans un communiqué.

La campagne a pour objectif de faire revenir les touristes dans la vallée. Seuls le Val Bondasca et les hameaux de Bondo, Sottoponte et Spino ne sont pas accessibles, rappellent les responsables du tourisme.

/ATS
 

Actualités suivantes