Les musulmans vaudois condamnent et descendent dans la rue

L'Union vaudoise des associations musulmane (UVAM) condamne 'avec la plus grande fermeté' les ...
Les musulmans vaudois condamnent et descendent dans la rue

Les musulmans vaudois condamnent et descendent dans la rue

Photo: Keystone

L'Union vaudoise des associations musulmane (UVAM) condamne 'avec la plus grande fermeté' les attentats à Paris, qu'elle qualifie d''attaques lâches et aveugles' et de 'crime abject contre notre humanité'. A son appel, environ 200 personnes se sont réunies à Lausanne.

'Il ne faut pas faire d'amalgame. Nous disons non à la violence, non au terrorisme. Oui à la paix, oui au vivre ensemble. Il n'y a pas de lien entre ce qui s'est passé à Paris et notre religion', a déclaré Pascal Gemperli, président de l'UVAM. 'Nous sommes tous attristés. J'ai versé des larmes ce matin en apprenant la nouvelle'.

Les visages graves, musulmans, chrétiens, personnalités politiques et citoyens ont observé une minute de silence samedi après-midi sur la place St-François. Ils se sont réunis derrière les banderoles 'Tous ensemble contre la violence', 'Unis pour la paix' ou encore 'Non au terrorisme'.

Message clair

Il était important de réagir rapidement pour donner un message clair, a expliqué M. Gemperli. 'Car nous sommes doublement victimes: victimes en tant que citoyens, car parmi les morts il y a certainement des musulmans. Et victimes pour tout ce qui s'ensuit, la stigmatisation et les amalgames', a-t-il ajouté.

'A chaque fois, vous devez dire que ce n'est pas votre faute. Mais c'est évident', a renchéri la conseillère nationale Ada Marra. 'Il faut se battre ensemble contre tous les amalgames', a ajouté Line Dépraz, membre du Synode de l'Eglise protestante vaudoise.

Tentatives de radicalisation

Les extrêmes de tous bords cherchent à radicaliser leurs troupes, a observé le syndic de Lausanne Daniel Brélaz. Mais il existe des issues. 'A Lausanne, où il y 42% d'étrangers et d'assez fortes communautés juives et musulmanes, nous avons tout fait pour que les gens s'entendent et cette société multiculturelle fonctionne'.

L'UVAM, qui réunit une vingtaine d'associations et centres culturels, a appelé au renforcement du dialogue avec tous, car, plus que jamais, la société a besoin d'unité contre le 'fléau terroriste'. Elle a présenté ses condoléances aux familles de 'victimes innocentes' et aux nombreux blessés.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus