Le Conseil fédéral a siégé à Glaris

Le Conseil fédéral s'est déplacé mercredi à Glaris pour tenir sa séance hebdomadaire. Les ministres ...
Le Conseil fédéral a siégé à Glaris

Le Conseil fédéral a siégé à Glaris

Photo: Keystone

Le Conseil fédéral s'est déplacé mercredi à Glaris pour tenir sa séance hebdomadaire. Les ministres se sont ensuite offert un bain de foule lors d'un apéritif où la population était invitée.

Les conseillers fédéraux ont siégé le matin dans une maison historique du centre de Glaris. Ils sont ensuite allés à la rencontre de la population lors d'un apéritif devant l'Hôtel de Ville. Le Schabziger, fromage local aux herbes, était en vedette.

Sous un soleil radieux, les sept sages se sont prêtés au jeu des désormais traditionnels 'selfies' avec les Glaronnais. 'Nous le faisons volontiers', a indiqué le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann. Les conseillers fédéraux ont ensuite dîné avec le Conseil d'Etat.

Implantation d'industries

Avant la séance, Johann Schneider-Ammann a relevé devant la presse que Glaris fait partie des premiers cantons à s'être industrialisés. Les fabriques de textile ont disparu, mais le ministre de l'économie verrait d'un bon oeil la venue d''une seconde révolution industrielle' dans la région.

'Il est envisageable que de nouvelles industries s'implantent dans le canton de Glaris, notamment dans la branche numérique, ce qui pourrait faire de Glaris une petite Silicon Valley', a-t-il déclaré.

Le Conseil fédéral tient des séances 'extra muros' depuis 2010. A Glaris, le collège a siégé en dehors du Palais fédéral pour la 11e fois.

L'objectif est de tisser des liens entre les régions et d'aller au contact de la population. 'A l'étranger, une telle chose n'irait pas de soi', a relevé le président, en ajoutant que 'la Suisse est encore privilégiée en termes de questions de sécurité.'

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus