Les socialistes du Valais romand optent pour une liste ouverte

Les socialistes du Valais romand ont tranché: ils ont opté samedi à Randogne pour une liste ...
Les socialistes du Valais romand optent pour une liste ouverte

Les socialistes du Valais romand optent pour une liste ouverte

Photo: Keystone

Les socialistes du Valais romand ont tranché: ils ont opté samedi à Randogne pour une liste ouverte pour l'élection au Conseil d'Etat de mars 2017. Ils remettent ainsi en selle Stéphane Rossini qui déposera sa candidature.

Les 160 membres réunis en congrès extraordinaire ont largement accepté le principe de la liste ouverte par 126 voix contre 34, à l'issue d'un vote à bulletins secrets. Le congrès s'est déroulé dans une ambiance calme et respectueuse.

Avant le scrutin, la sortante Esther Waeber-Kalbermatten, qui brigue un troisième mandat, a défendu son bilan et s'est dit prête à défendre le siège PS à l'exécutif valaisan. La conseillère d'Etat, qui fêtait samedi ses 64 ans, a rappelé qu'elle n'était pas favorable à une liste ouverte et qu'elle reconsidérerait sa candidature en fonction de l'issue du vote.

Stéphane Rossini a affirmé qu'il se lancerait dans la course en cas de liste ouverte. Le résultat 'très clair et sans appel' du vote a visiblement satisfait l'ancien président du Conseil national. Devant les médias, il a dit sa hâte d'entrer en campagne et s'est dit prêt à 'aller jusqu'au bout'.

Personnalités de valeur

Durant les prises de parole dans la salle, la préférence pour une liste ouverte s'est clairement dessinée. Pas question de laisser passer la chance de disposer 'aujourd'hui' d'un candidat de valeur en la personne de Stéphane Rossini.

Aux yeux du bureau exécutif du PSVR, également favorable à une liste ouverte, aussi bien Esther Waeber-Kalbermatten que Stéphane Rossini sont des personnalités 'compétentes, d'expérience et crédibles'. 'Nous avons besoin d'une base unie et cela passe par une liste ouverte dans laquelle chacun pourra se reconnaître. La politique, c'est prendre des risques', a plaidé Gaël Bourgeois, président du PSVR.

Jeux ouverts

'Tous les jeux sont donc rouverts', a indiqué Gaël Bourgeois à l'issue du vote. Un délai pour le dépôt des candidatures sera fixé et le parti organisera un congrès cantonal unitaire qui réunira les socialistes du Haut et du Bas-Valais.

Le congrès aura plusieurs options: désigner un ou deux candidats, voire plusieurs ce qui semble toutefois peu probable. La date de ce congrès cantonal sera fixé prochainement, a précisé Gaël Bourgeois.

PDC, PLR et UDC dans la course

Si le PS veut préserver son unique siège au gouvernement valaisan, le PDC compte bien garder son acquis. Il lance dans la course le sortant Jacques Melly ainsi que Christophe Darbellay et Roberto Schmidt.

Le PLR espère reconquérir le siège perdu en 2013. Il présente un double ticket avec Frédéric Favre et Claude Pottier.

Quant à l'UDC, elle tiendra son assemblée générale après les élections communales de la mi-octobre. Le sortant Oskar Freysinger briguera un nouveau mandat.

Un colistier du Haut-Valais n'est pas exclu. 'Nous communiquerons après la décision du PS d'ouvrir ou non sa liste', a indiqué à l'ats Jérôme Desmeules, co-président de l'UDC du Valais romand.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus