Luzi Stamm est apparu lundi à Berne malgré sa pause

Malgré la promesse explicite et écrite faite à son parti cantonal de prendre une pause, le ...
Luzi Stamm est apparu lundi à Berne malgré sa pause

Luzi Stamm est apparu lundi à Berne malgré sa pause

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Malgré la promesse explicite et écrite faite à son parti cantonal de prendre une pause, le conseiller national UDC argovien Luzi Stamm est réapparu lundi à Berne. Un collègue l'a convaincu de suivre un traitement médical.

L'UDC argovienne a annoncé lundi soir dans un communiqué que le conseiller national Thomas Burgherr, également président de l'UDC argovienne, avait réussi à convaincre son collègue de parti de suivre un traitement médical. Le parti souhaite à Luzi Stamm un bon rétablissement et espère qu'il sera bientôt en mesure de poursuivre son activité en tant que conseiller national.

Dans son communiqué, la section cantonale du parti rappelle suivre l'état de santé de M. Stamm, 66 ans, 'depuis quelque temps, avec une inquiétude croissante'. C'est aussi pour cette raison qu'elle ne l'a pas désigné pour les prochaines élections au Conseil national, lui qui y siège depuis 28 ans.

Lorsque la situation a menacé de dégénérer le week-end dernier, une pause a été convenue avec Luzi Stamm, pour son propre bien, rappelle encore l'UDC. Mais le conseiller national ne s'y pas conformé en réapparaissant à Berne lundi. Ce dernier avait déclaré dans la presse dominicale n'avoir 'aucun problème de santé'.

Faux billets et cocaïne

Luzi Stamm a récemment fait les titres des médias pour deux affaires distinctes. Coup sur coup, la presse a révélé qu'il était entré au Palais fédéral avec une mallette contenant un million d'euros en fausses coupures lors de la session d'hiver, puis avec de la cocaïne achetée dans la rue à Berne, la semaine dernière.

Dans le premier cas, l'élu, qui est aussi avocat, a déclaré que la mallette appartenait à un client et qu'il ne voulait pas en dire plus en raison du secret professionnel.

A propos du gramme de cocaïne, il a affirmé s'être procuré la drogue pour mieux dénoncer ce trafic et alerter le monde politique. La police cantonale bernoise a annoncé qu'elle allait examiner comment le conseiller national s'est procuré la drogue et d'où elle vient. Un rapide test a révélé qu'il s'agissait bien de cocaïne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus