Manifs en Suisse pour sauver les « poumons de la terre incendiés »

La Suisse accueille 'avec grande inquiétude' les informations sur les incendies en Amazonie ...
Manifs en Suisse pour sauver les « poumons de la terre incendiés »

Manifs en Suisse pour sauver les

Photo: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

La Suisse accueille 'avec grande inquiétude' les informations sur les incendies en Amazonie, a indiqué vendredi le DFAE. Des centaines de personnes ont par ailleurs manifesté devant les représentations du Brésil.

La Suisse va s'en entretenir avec les pays concernés. Selon des experts suisses, les causes des feux constatés en Amazonie sont de différentes natures, dit le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans une prise de position envoyée à Keystone-ATS.

En dehors des incendies allumés intentionnellement, des causes naturelles susceptibles d'entraîner des départs de feu, comme la sécheresse, jouent aussi un rôle, affirment-ils.

Manifestations

Les incendies en Amazonie ont également conduit à des manifestations devant les représentations du Brésil en Suisse. Une centaine de personnes ont ainsi protesté devant le consulat du Brésil à Genève contre la politique du président brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro.

'Le gouvernement actuel, qui veut exploiter la forêt, s'en fiche', a déploré Carla Silva Hardmeyer, une Brésilienne qui fait partie du Comité pour Lula Libre de Genève. Comme les autres manifestants, elle répondait à l'appel du mouvement Grève pour le climat.

'Burn Fascists not Forests'

En colère, les manifestants ont fustigé Jair Bolsonaro. Parmi les pancartes on pouvait lire: 'Bolso + Trump = criminels' ou 'Burn Fascists not Forests' avec visage de M. Bolsonaro. La manifestation s'est déroulée sous la surveillance étroite de la police qui bloquait l'accès à l'entrée du consulat.

D'autres rassemblements ont été organisés à Zurich, Berne Bâle et Lausanne. Une bonne centaine de personnes se sont retrouvées sur la Place Saint-François dans cette dernière ville. A Zurich, elles ont été environ 300 à marcher vers le consulat du Brésil. A Berne, une centaine de personnes se sont rendues devant l'ambassade. Enfin, environ 50 personnes sont descendues dans la rue à Bâle.

'Au cours des derniers mois, des incendies ont ravagé les forêts et la toundra en Arctique. Et maintenant, les poumons de la terre ont été incendiés', déclare dans un communiqué Inès Marthaler, du mouvement Grève pour le climat. “Le monde entier regarde. Cela ne peut pas continuer comme ça! ', a-t-elle ajouté.

La Suisse participe à la destruction

La Suisse joue un rôle particulier dans la destruction généralisée des forêts amazoniennes en important de grandes quantités d'aliments du Brésil, huile de palme, soja et viande bon marché, souligne l'activiste Jan Kessler de Zurich. 'Des comptes doivent être demandés aux multinationales basées dans notre pays.'

La Suisse souhaite aussi conclure 'rapidement' un accord de libre-échange avec le Mercosur (le Marché commun de l'Amérique latine).

Des actions spontanées et des grèves de 'Fridays for Future', le mouvement de la jeune Suédoise Greta Thunberg, ont eu lieu vendredi dans le monde entier.

/ATS
 

Actualités suivantes