Mobilisation à Bienne contre les panneaux autoroutiers en allemand

La Ville de Bienne ne relâche pas la pression sur la Confédération pour qu'elle installe des ...
Mobilisation à Bienne contre les panneaux autoroutiers en allemand

Mobilisation à Bienne contre les panneaux autoroutiers en allemand

Photo: Stéphane Hofmann

La Ville de Bienne ne relâche pas la pression sur la Confédération pour qu'elle installe des panneaux de signalisation dans les deux langues sur le contournement autoroutier de l'A5. Au total, 32 panneaux sont uniquement en allemand sur ce tronçon ouvert en 2017.

La Ville de Bienne, le Conseil des affaires francophones et le Forum du bilinguisme ont exigé jeudi une nouvelle fois que les panneaux de signalisation de l'axe Est de l'autoroute respectent le bilinguisme. Ils attendent de la Confédération qu'elle mette en place une signalisation dans les deux langues.

'Nous n'abandonnerons pas', a martelé la conseillère municipale biennoise Barbara Schwickert. 'Le bilinguisme n'est ni un luxe ni une coquetterie', a renchéri Cédric Némitz, vice-président de la Fondation du Forum pour le bilinguisme. 'La Confédération nous enlève la moitié de nous-mêmes', a-t-il ajouté en rappelant que Bienne compte plus de 40% de francophones.

Cédric Némitz a tenu des propos sévères à l'égard des autorités fédérales. 'Oublier une langue est une marque de mépris', a estimé le conseiller municipal. 'Un panneau indique qui nous sommes, c'est notre identité que l'on montre'. Depuis 2004, la ville a pour nom officiel Biel/Bienne. Biel est une localité valaisanne.

'Biel-Ost' et 'Ausfahrt'

L'automobiliste francophone qui emprunte le contournement autoroutier Est de la plus grande ville bilingue de Suisse doit par exemple se familiariser avec douze mentions 'Biel-Ost', trois mentions 'Biel-Süd', trois mentions 'Ausfahrt' ou encore sept mentions 'Radio SRF 96.0'.

Pour 30 panneaux de signalisation sur les 32 qui font l'objet d'un litige, une modification a été demandée à l'Office fédéral des routes (OFROU), responsable de la signalisation des routes nationales. Il s'agirait par exemple d'avoir l'indication 'Biel/Bienne - Ost/Est', 'Ausfahrt/Sortie' ou Radio SRF 96.0/Radio RTS 102.0'.

Pour donner plus de poids à leurs revendications qui n'ont toujours pas été entendues par les autorités fédérales, la Ville, le Forum du bilinguisme et le CAF ont fait appel à des personnalités politiques et du monde économique de la région: députés au Grand Conseil bernois et présidents des Chambres économiques.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus