Mort d'une jeune femme à Vevey: maintien en détention

Le Tribunal fédéral a refusé la demande de libération d'un des hommes arrêtés après la découverte ...
Mort d'une jeune femme à Vevey: maintien en détention

Mort d'une jeune femme à Vevey: maintien en détention

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Tribunal fédéral a refusé la demande de libération d'un des hommes arrêtés après la découverte du corps d'une jeune femme dans le lac Léman à Vevey (VD). Ce requérant d'asile est en détention provisoire depuis le 28 avril 2018.

L'enquête menée après la découverte du corps, le 10 mars 2018, a établi que la victime avait passé la nuit avec quatre requérants d'asile. Elle aurait eu des relations d'ordre sexuel avec certains d'entre eux alors qu'elle était sous l'emprise de l'alcool et de médicaments antidépresseurs.

Le recourant est accusé d'avoir eu des relations avec la victime alors qu'elle était incapable de discernement et d'avoir incité un de ses compagnons à faire de même en échange de cocaïne. En outre, la justice lui reproche d'avoir abandonné la jeune femme alors qu'elle était en danger de mort.

Dans un arrêt rendu public mardi, le Tribunal fédéral confirme le refus de la Chambre des recours du Tribunal cantonal vaudois. Cette dernière a constaté que les soupçons à l'endroit du recourant n'ont cessé de se renforcer au cours de l'instruction. Ainsi, des images de vidéosurveillance montre que l'état physique de la victime était inquiétant et ne pouvait pas échapper aux hommes qui l'accompagnaient.

Dans ces conditions, les juges cantonaux pouvaient à bon droit considérer que des indices sérieux de culpabilité existent concernant la commission et l'instigation d'actes d'ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et d'infractions à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur les étrangers. (arrêt 1B_503/2018 du 16 novembre 2018)

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus