Neuchâtel: baignade à nouveau autorisée dans le lac de Neuchâtel

La lente décrue, à partir d'un niveau record, qui est engagée sur les lacs de Neuchâtel et ...
Neuchâtel: baignade à nouveau autorisée dans le lac de Neuchâtel

Neuchâtel: baignade à nouveau autorisée dans le lac de Neuchâtel

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

La lente décrue, à partir d'un niveau record, qui est engagée sur les lacs de Neuchâtel et de Bienne permet d'assouplir les restrictions. La baignade est à nouveau autorisée sur territoire neuchâtelois, mais la navigation reste proscrite, lac de Morat compris.

La décision d'autoriser à nouveau la baignade se fonde sur des échantillons d’analyse microbiologique des eaux réalisés sur quelques plages, a indiqué jeudi la Chancellerie d'Etat du canton de Neuchâtel. Aucune pollution notoire de l’eau du lac n’a été mise en évidence.

Le constat n’exclut toutefois pas que, par endroits, l’eau soit localement souillée. Un avis de prudence est dès lors émis. Bien que le soleil soit présent, la prudence reste de mise pour la population, ont averti les autorités neuchâteloises dans leur communiqué.

Sécurité avant tout

Un danger réel de chute d’arbres subsiste dans les zones arborisées inondées, en particulier lors d’épisodes venteux. En raison des risques de blessures ou de noyade (vagues, courants, passerelles et chemin inondés et obstacles) et de problèmes liés à l’évacuation des eaux usées, l’accès à certaines rives reste dangereux.

Du coup, les autorités demandent de respecter les éventuelles consignes et restrictions des communes riveraines. Par ailleurs, la navigation, touristique notamment, mais à l'exception des activités professionnelles, demeure interdite pour des raisons de sécurité, en coordination avec les autorités vaudoises et fribourgeoises.

La lente décrue, 5 centimètres environ en 24 heures jeudi, n'empêche en effet pas que les dangers aux abords des rives et berges d'être bien présents. De plus, les vagues qui seraient générées par le trafic de bateaux pourraient créer des dégâts supplémentaires sur les rives et dans les ports, ainsi que de nouvelles inondations.

Lac de Morat aussi

Au-delà, l’interdiction de naviguer vaut également pour le lac Morat et le canal de la Broye qui le relie au lac de Neuchâtel, a indiqué de son côté l'Etat de Fribourg. La mesure est prolongée jusqu’à révocation par le Conseil d’Etat. La baignade reste déconseillée, voire interdite par endroits sur territoire fribourgeois.

Depuis le 16 juillet, les autorités fribourgeoises relèvent encore que l’interdiction de naviguer a bien été respectée. Trois dénonciations ont été transmises à l’autorité compétente pour non-respect de l'arrêté. Des rappels à la loi ont été délivrés aux personnes tentant de pratiquer du kitesurf ou du stand up paddle.

Pour les lacs de la Gruyère et de Schiffenen, la situation permet en revanche une levée immédiate de l'interdiction. La situation reste toutefois critique, malgré la décrue qui a débuté. Il est recommandé à la population de rester vigilante et de respecter les restrictions et recommandations des autorités.

/ATS
 

Actualités suivantes