Pas de recours contre la réorganisation de l'exécutif à Genève

Pierre Maudet ne fera pas recours contre la réorganisation du gouvernement genevois qui le ...
Pas de recours contre la réorganisation de l'exécutif à Genève

Pas de recours contre la réorganisation de l'exécutif à Genève

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Pierre Maudet ne fera pas recours contre la réorganisation du gouvernement genevois qui le prive d'une grande partie de ses prérogatives. Le conseiller d'Etat a fait part de sa décision, mercredi, dans une interview à l'hebdomadaire genevois GHI.

Embourbé dans l'affaire de son voyage à Abu Dhabi et sous enquête du Ministère public genevois pour acceptation d'un avantage, Pierre Maudet a vu son département se réduire comme peau de chagrin. Ses collègues de l'exécutif lui ont retiré l'ensemble du secteur de la sécurité pour le confier au conseiller d'Etat Mauro Poggia.

Ces mesures ont été prises la semaine dernière au grand dam de Pierre Maudet. 'Cette réorganisation n'apparaît ni cohérente ni compréhensible pour les Genevois. Soit elle vise à me faire démissionner soit elle n'est pas viable. Dans les deux cas, les institutions sortent perdantes', relève le magistrat PLR.

Pierre Maudet rappelle que le département de la sécurité 'demande énormément de temps'. Le volet de la détention représente à lui seul un millier de fonctionnaires sous pression. La police doit par ailleurs être étroitement encadrée, car sinon, 'c'est la planche à billets des heures supplémentaires qui redémarre'.

L'élu PLR ne doute pas des compétences de son collègue Mauro Poggia. Il estime toutefois que de s'occuper à la fois de la sécurité, de l'emploi et de la santé lui paraît 'pour le moins problématique'. La nouvelle organisation du gouvernement genevois, dont la présidence a été confiée à Antonio Hodgers, entre en vigueur le 1er février.

/ATS