Peine définitive pour le crime de la falaise des Pontis (VS)

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de l'homme qui avait précipité son rival du haut d'une ...
Peine définitive pour le crime de la falaise des Pontis (VS)

Peine définitive pour le crime de la falaise des Pontis (VS)

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de l'homme qui avait précipité son rival du haut d'une falaise en Valais en 2013. Sa condamnation à 16 ans de prison pour assassinat et menaces est définitive.

Le recourant invoquait une violation du droit d'être entendu. Lors du procès en appel devant le Tribunal cantonal valaisan, la cour avait refusé d'entendre un témoin censé établir que la victime s'était suicidée.

Dans un arrêt publié mercredi, les juges fédéraux estiment que leurs collègues valaisans n'ont pas fait preuve d'arbitraire en rejetant cette audition. Le Tribunal cantonal avait estimé que l'état psychique de la victime était suffisamment établi par les rapports des institutions où elle avait séjourné. En outre, il n'était pas plausible qu'elle ait demandé à une personne avec laquelle elle n'était pas particulièrement proche de s'occuper de ses enfants après sa mort.

De même, le Tribunal fédéral a estimé que l'appréciation par la justice valaisanne des déclarations d'une amie du recourant n'était pas entachée d'arbitraire. Après l'assassinat, l'auteur avait relaté son acte à son amante et à cette confidente. Cette dernière n'avait aucune raison de lui nuire en s'écartant de la vérité, soulignent les juges de Mon Repos.

En juin 2013, le recourant avait poussé son rival dans une falaise de 120 mètres de haut, derrière la chapelle des Pontis à l'entrée du val d'Anniviers. Ce drame était l'aboutissement d'une relation houleuse entre les deux hommes qui se disputaient l'ex-femme de la victime. (arrêt 5B_583/2018 du 24 août 2018)

/ATS