Perquisitions aux domiciles d'imams de la mosquée de Genève

Les autorités françaises ont procédé dans la nuit de mercredi à jeudi à des perquisitions aux ...
Perquisitions aux domiciles d'imams de la mosquée de Genève

Les autorités françaises ont procédé dans la nuit de mercredi à jeudi à des perquisitions aux domiciles, en France, de deux imams de la mosquée de Genève, a-t-on appris jeudi. Il s'agit de la plus grande mosquée de Suisse.

Dans un communiqué, la Fondation culturelle islamique de Genève, qui gère la mosquée de Genève, a indiqué qu'elle 'prend note des perquisitions administratives à l'initiative du préfet de l'Ain aux domiciles des imams de la mosquée de Genève'.

'Les autorités ont fait signer un document aux deux imams qui atteste qu'aucun objet pouvant donner suite à des poursuites judiciaires n'a été trouvé'.

La Fondation annonce par ailleurs qu'elle 'va faire les démarches nécessaires auprès des autorités genevoises et françaises afin de faire toute la lumière sur les raisons de cette perquisition administrative et informera au fur et à mesure de l'état de l'enquête'.

Fichés en France

D'après La Tribune de Genève, il s'agit de deux imams français et les perquisitions ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi à leur domicile de Ferney-Voltaire, dans l'Ain, près de la frontière franco-suisse.

Plusieurs médias suisses avaient révélé en août dernier que deux des trois imams de la Grande Mosquée étaient fichés en France. Ils feraient l'objet d'une fiche 'S', pour 'Sûreté de l'Etat', rédigée par la Direction générale de la sécurité intérieure en France.

Un ancien porte-parole de la mosquée, Hafid Ouardiri, qui participe désormais à un programme de formation pour la prévention de la radicalisation en France lancée par l'association marseillaise Unismed, estime jeudi qu'il existe une 'radicalisation' à la mosquée de Genève. Interrogé par la Tribune de Genève sur les discours des responsables religieux de la mosquée de Genève, M. Ouardiri considère que 'certains tiennent des propos extrémistes'.

'J'ai reçu des mères de familles outrées parce que des enseignants de l'école d'arabe et de religion de la mosquée (...) avaient pris à partie leur enfant en leur disant que le fait d'écouter de la musique ou de se mettre du gel dans les cheveux étaient un péché! C'est inadmissible!'

La mosquée de Genève, la plus grande de Suisse, a été inaugurée en 1978 par l'ancien roi d'Arabie Saoudite Khaled Ben Abdulaziz. Elle est située à proximité du quartier où se trouvent l'ONU et les grandes organisations internationales qui siègent à Genève.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus